CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Veuvage

Dépouillée, la veuve du commandant Mboumba Mbina a reçu un toit provisoire

Dépouillée, la veuve du commandant Mboumba Mbina a reçu un toit provisoire
Caprice Josiana posant dans son domicile provisoire © 2020 D.R./Info241

Son mari mort dans la nuit du 21 au 22 décembre dernier de la toute première attaque meurtrière de pirates sur nos côtes, la veuve du commandant Aymar Mboumba Mbina n’avait depuis ce drame que ses yeux pour pleurer. Alors que sa belle-famille avait promis aucune spoliation, il semble qu’elle n’ait pas tenu parole. La veuve éplorée, marginalisée et jeté hors du domicile conjugal de Port-Gentil, a obtenu que ce week-end les clés d’un appartement temporaire afin d’y résider, en attendant l’évolution du dossier.

Moov Africa

Lire aussi >>> Attaques au large de Libreville : un Gabonais tué et 4 Chinois portés disparus

Le décès tragique de son époux avait ému tout un pays. Tué aux larges des côtes de Libreville, Aymar Mboumba Mbina, le commandant du navire de la société Satram qui tentait de rallier Port-Gentil, avait perdu la vie lors d’une attaque de pirates des mers survenue le 22 décembre 2019. Laissant sa compagne, Caprice Josiana Beang Owono, dans les griffes de la dure réalité du veuvage au Gabon.

Le suppléant du député Otandault remettant à la veuve, les clés de son domicile provisoire

Bien que n’étant mariés qu’à la coutume, c’est encore elle qui aura scellé le sort de la jeune femme dont le mari a été arraché par la barbarie sans nom de pirates des mers. Au doux prétexte que le couple n’avait pas officialisé son union devant des autorités municipales, la famille du commandant Mboumba Mbina aurait privé Caprice Josiana Beang Owono de tout, même du toit dont disposait pourtant le couple.

Pour réparer cette injustice dont nombre de femmes sont encore victimes au Gabon, plusieurs âmes charitables tentent depuis de lui venir en aide. Ce week-end, c’est un toit provisoire qui vient de lui être attribué par le député du 2e arrondissement de la capitale économique, Jean Fidèle Otandault. Une promesse du responsable politique qui datait de janvier dernier, soit matérialisée quatre mois plus tard ! Un geste qu’a salué l’épouse éplorée.

Je remercie le député Otandault pour ce geste. Par son action, il vient de sauver une veuve en la mettant à l’abri de certains dangers. Les morts n’étant pas morts, mon époux, de là-haut, voit et me soutient. Puisse Dieu accorder à Monsieur Otandault toutes les grâces possibles pour qu’il en fasse davantage envers les plus faibles”, a déclaré Caprice Josiana Beang Owono à l’endroit de son bienfaiteur.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article