CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Salubrité policière

Déjà 10 nouvelles brebis galeuses radiées des forces de police gabonaises !

Déjà 10 nouvelles brebis galeuses radiées des forces de police gabonaises !
Déjà 10 nouvelles brebis galeuses radiées des forces de police gabonaises ! © 2021 D.R./Info241

La police gabonaise continue d’épurer ses effectifs. Mardi, elle a décidé de se séparer non pas de 2 mais de 10 agents pour fautes lourdes et manquement grave à l’éthique policière. Ces 10 brebis galeuses membres de 5 démembrements des Forces de police nationale ont été radiés pour escroquerie en bande organisée, menace de mort, vol en réunion, vol aggravé et détention illégale de cannabis pour ne citer que ceux-là.

Moov Africa

Lire aussi >>> La police gabonaise radie de ses rangs deux brebis galeuses !

La hiérarchie policière gabonaise a enfin décidé de se séparer d’agents qui ternissent quotidiennement son image. Mardi, 10 d’entre eux sur des milliers en cours d’investigation, ont été radiés des effectifs des Forces de police nationale. Une vague négligeable comparée à celle du dernier semestre 2018 où 60 policiers véreux avaient été éjectés des forces de l’ordre.

Ces 10 nouvelles brebis galeuses démasquées par la hiérarchie officiaient notamment au cœur même de l’Inspection générale des Forces de police nationale (IGFPN) chargée d’enquêter sur les même agents délicats. Mais aussi à l’État-major des polices d’instigations (EMPI), à l’État-major des polices d’instigations judiciaires (EMPIJ), à la Direction générale des Opérations policières (DGOP) et même à la Préfecture de police de Libreville (PPL).

Parmi les griefs reprochés à ces policiers radiés figurent en bonne place l’escroquerie en bande organisée, le manquement aux règles d’exécution du service, la menace de mort, le faux et usage de faux, l’association de malfaiteurs, la perception indue de solde, le vol en réunion et vol aggravé... Des griefs que l’on retrouve habituellement chez les bandits et d’autres délinquants notoires qu’ils sont censés mettre hors d’état de nuire.

Fait curieux, aucun agent remercié ne l’a été pour des faits de racket qui constitue pourtant le maux le plus visible qui caractérise auprès des usagers les forces de l’ordre. Une gangrène qui interroge sur les conditions de recrutement de ces agents à la morale et à l’éthique policières plus que douteuse.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article