Nécrologie

Décès prématuré de l’activiste gabonais Hervé Mombo Kinga, résistant au régime Bongo

Décès prématuré de l’activiste gabonais Hervé Mombo Kinga, résistant au régime Bongo
Décès prématuré de l’activiste gabonais Hervé Mombo Kinga, résistant au régime Bongo © 2022 D.R./Info241

C’est la nouvelle qui endeuille ce lundi matin les résistants gabonais au régime d’Ali Bongo. La maladie aura finalement eu raison de l’activiste Hervé Mombo Kinga. Plusieurs fois incarcéré pour ses opinions politiques contre les autorités gabonaises établies, il n’avait jamais abandonné l’ambition de tourner la page du règne de la famille Bongo. Il s’est éteint dans la fleur de l’âge ce lundi, après deux semaines d’hospitalisation au Centre hospitalier universitaire de Libreville.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> L’activiste gabonais Hervé Mombo Kinga acquitté après avoir passé 17 mois en prison !

L’activiste Hervé Mombo Kinga n’est plus. Celui que ses pairs appelaient affectueusement Matricule 001, a quitté le monde des vivants après avoir été hospitalisé fin janvier au CHU de Libreville. Selon plusieurs sources, le résistant gabonais serait décédé des complications d’un accident vasculaire cérébral de type hémorragique. Le 24 janvier déjà, un appel à la solidarité pour payer ses frais de santé avait été lancé pour lui venir en aide.

Lire aussi >>> Hervé Mombo enfin libre après avoir passé injustement près de 530 jours en prison

Une solidarité qui n’aura pas suffit dans ce combat contre la mort. Opposant au régime d’Ali Bongo, Hervé Mombo Kinga avait passé du 27 août 2017 au 4 février 2019, 17 mois à la prison centrale de Libreville pour « propagande écrite tendant à créer un trouble à l’ordre public et outrage au chef de l’Etat ». Une incarcération injuste qui n’avait pas réussi à entamer la détermination de ce jeune gabonais qui aura été de tous les combats citoyens dont le dernier, contre les mesures restrictives Covid gouvernementales.

Depuis l’annonce de son décès, les messages affluent sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire de l’illustre disparu qui venait d’être à nouveau père. L’opposant Jean Ping a quant à lui, salué « le combat courageux qu’il a mené pour le Gabon ». Avant de reconnaitre que « La mort des nôtres vient rappeler notre impuissance devant le destin ». Une lourde perte pour le nation et pour les aspirants à une alternance politique à la famille Bongo, au pouvoir au Gabon depuis 1964.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article