CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Confinement de Libreville : de nombreuses familles coincées à l’intérieur du pays

Confinement de Libreville : de nombreuses familles coincées à l’intérieur du pays
Confinement de Libreville : de nombreuses familles coincées à l’intérieur du pays © 2020 D.R./Info241

Moov Africa

Avec l’entrée en vigueur du confinement de Libreville et ses environs le 9 avril, ce sont plusieurs familles Librevilloises qui se sont retrouvées coincées à l’intérieur du pays. En « vacances forcées », plusieurs d’entre eux ont fait les frais de la mauvaise qualité des routes et de la saison actuelle des pluies, relate un correspondant de la rédaction d’Info241 à Makokou.

Un confinement de la capitale qui est loin de faire leur bonheur surtout pour ceux se trouvant dans des villages où tout ou presque manque. Le second problème est l’absence de véhicules de société de transports permettant de rallier la capitale en raison des mesures gouvernementales. Cet éloignement de certains de leur lieu de travail ne va pas sans poser des problèmes structurels et familiaux.

Vivement donc la reprise normale du trafic et de l’activité car beaucoup de ces personnes n’hésitent plus à se « débrouiller » pour quitter ces vacances forcées. A leur risque et péril tout de même, vu que malgré l’assouplissement du confinement de total à partiel, le Grand Libreville reste fermé aux voyageurs. Seuls les marchandises et les camions d’approvisionnement alimentaire peuvent y entrer et ressortir.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève