CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Justice

Ali Bongo traîne en justice Lanlaire et l’hebdomadaire La Loupe

Ali Bongo traîne en justice Lanlaire et l’hebdomadaire La Loupe
Ali Bongo traîne en justice Lanlaire et l’hebdomadaire La Loupe © 2015 D.R./Info241

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo, a porté plainte contre l’activiste Landry Mbeng, alias Lanlaire, et contre l’hebdomadaire indépendant La Loupe, a-t-on appris ce jeudi soir de source proche du greffe général du tribunal de première instance de Libreville.

Moov Africa

Le chef de l’Etat gabonais traîne devant les tribaux l’activiste et le journal pour diffamation. Lors de ses dernières conférences de presse, Landry Mbeng a fait des révélations tonitruantes sur Ali Bongo, lui attribuant plusieurs assassinats politiques enregistrés dans le pays.

Quant au journal La Loupe, il a appuyé sur la chanterelle en soutenant que l’acte de naissance sur la base duquel Ali Bongo s’était présenté à la dernière élection présidentielle de 2009 est un document falsifié.

L’hebdomadaire est allé jusqu’à demander la destitution du président gabonais pour forfaiture. Dans ses derniers numéros, le journal ne rate pas l’occasion de tirer à boulets rouges sur Ali Bongo.

C’est probablement pour amener ce journal à infléchir sur sa position que le président gabonais a porté plainte au tribunal de première instance de Libreville. Mais cette requête aux allures d’un contre-feu ne semble pas ébranler les journaux privés gabonais.

Certains titres ont décidé d’aller en guerre contre le pouvoir jugé dictatorial. Ils ont annoncé une série de dossiers sur l’état civil d’Ali Bongo, qui pose problème depuis la publication du livre du journaliste français Pierre Péan, intitulé « Nouvelles Africaines, mensonges et pillages au Gabon. »

Dans son brûlot, l’écrivain français soutient que l’actuel chef de l’Etat gabonais est un Nigérian adopté par le président Omar Bongo lors de la guerre du Biaffra. Le journaliste d’investigation soutient aussi que le président gabonais à maintes dois tenté de se faire établir un acte de naissance en bonne et due forme à Brazzaville, sa supposée ville de naissance.

A propos de ce livre d’ailleurs, le président Ali Bongo a également porté plainte contre Pierre Péan et son éditeur Fayard. Le tribunal correctionnel de Paris n’a pas encore donné une suite à cette plainte.

Source : Jonas Moulenda

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article