CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
urbanisation

Une pluie créée de nouvelles inondations dans la capitale gabonaise

Une pluie créée de nouvelles inondations dans la capitale gabonaise
La circulation fortement perturbée hier à Libreville © 2018 D.R./Info241

La capitale gabonaise a décidément maille à partir avec les bonnes règles d’urbanisation. La forte pluie qui s’est abattue hier à Libreville et les villes voisines d’Akanda et d’Owendo en a encore fait la démonstration. Causant des multiples inondations dans plusieurs quartiers et mettant ainsi à rude épreuve la circulation des automobilistes durant plusieurs heures.

Moov Africa

Des maisons ravagées, des rues inondées et impraticables, des véhicules et les espaces parkings noyés, des habitations submergées par les eaux, les poubelles jonchant les voies, des débordements des conduites d’eau et des dégâts matériels importants, voilà les fruits de la forte averse qui s’est abattue hier dans les communes de Libreville, Akanda et Owendo.

Plusieurs quartiers, submergés par les eaux, notamment les zones d’IAI, UOB, Oloumi, Sorbonne, PK8 (précisément au lieu dit Marché bananes), Angondjé, plus précisément dans la périphérie des logements sociaux « Alhambra, parcelle 1 ». La quasi-totalité des maisons restées inachevées à ce jour, se retrouvent envahies par les eaux qui partent de la parcelle 3 (Stade de l’Amitié Sino gabonaise) en passant par le site 1 jusqu’au Rond Point « Entraco ».

Des éboulements d’habitations ici à Kinguelé

Dans ces zones précitées, lorsque la pluie a marqué un petit de répit, ceux qui n’avaient pas encore rejoint leurs lieux de travail, ou les établissements, ont dû braver des torrents qui avaient gagné parfois toute la surface de la route, sur plus de deux cent mètres. Ainsi, certaines personnes ont eu à patauger dans l’eau jusqu’au niveau des cuisses dans certaines ruelles de ces zones sinistrées de la cité. A certains niveaux, ce sont les caniveaux qui, bouchés ou simplement plein à ras bord, renvoyaient leur eaux torrentielles sur la route avec une forte célérité.

Des maisons, pourtant bien loties et donc situées en zone aménagée, n’ont pas échappé à ce déchaînement de la nature. Même les feux de signalisation routière se sont subitement éteints occasionnant ainsi des perturbations aux usagers.

Cette forte pluie a causé des dégâts dans presque tous les quartiers de ces villes, même si c’est à des degrés divers. En cela, c’est toute la politique d’urbanisation de la capitale qui est mise en cause. Les autorités, comme le souhaitent tous les habitants et victimes des inondations rencontrées, doivent tout mettre en œuvre pour que les populations de ces contrées ne revivent plus jamais ça.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article