CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Incompréhension

Présumé fugitif, un patient Covid-19 se justifie et discrédite les autorités gabonaises

Présumé fugitif, un patient Covid-19 se justifie et discrédite les autorités gabonaises
Luc Leyi sur son lit d’hôpital avant son « évasion » présumée © 2020 D.R./Info241

Considéré comme fugitif William Luc Levi, patient Covid-19 d’une trentaine d’années, a regagné l’hôpital ce samedi matin, après moult négociations. Affirmant avoir reçu l’autorisation de se rendre chez lui, le patient fugitif a déploré l’encadrement des autorités sanitaires non sans affirmer qu’aucun test de sa positivité au coronavirus ne lui avait été présenté. Jetant ainsi, le doute sur la manière avec laquelle les autorités déclarent une personne positive ou encore sur les conditions même de leur séjour en quarantaine. Un énième scandale en perspective.

Moov Africa

Lire aussi >>> Coronavirus : le Gabon compte 108 cas, 7 guérisons et 1 patient Covid-19 s’évade de l’hôpital !

Jeune monteur-vidéo pour des médias télévisés locaux, l’identité du jeune homme a été dévoilée hier soir par le comité de pilotage et de la riposte au coronavirus (COPIL), lors de son traditionnel point de presse sur la pandémie. Accusé de s’être évadé du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) où il y suivait des soins depuis une dizaine de jours, Luc Levi a choisi de s’exprimer par audio à certains de ses proches, mais aussi via une vidéo postée sur Facebook.

Le témoignage audio de ce patient

Comme on pouvait s’y attendre, Luc Leyi n’aurait pas agi tel un inconscient comme a tenté visiblement de faire comprendre le COPIL à l’opinion. Reconnaissant effectivement avoir déserté son lieu de la quarantaine, il regrette cependant les diverses interprétations de son geste sur la toile, alors que personne ne se pose la question préjudicielle : « Pourquoi un malade qui est sensé être pris en charge gratuitement sur une maladie qui touche le monde entier aurait-il fui », écrit-il.

Poursuivant l’exposition des raisons qui l’ont amené à décider de rentrer chez lui, le jeune homme ajoute : « Pouvez-vous être soit disant déclaré positif au Covid-19 sans même qu’aucun résultat vous ait été présenté ? Et vous allez passer 9 jours en quarantaine, sans même qu’un seul paracétamol ne vous soit administré ? ». Dans son message vidéo, Luc Levi dit avoir eu l’autorisation d’un médecin pour rentrer se confiner chez lui.

La vidéo d’une première interpellation vendredi soir

De plus, le patient fugitif n’a pas manqué de fustiger les « conditions insalubres du CHUL » dans lesquelles dit-il, vivent tous ces admis en quarantaine que le COPIL se plaît désormais à venir chaque soir compiler de façon croissante. S’il est donc avéré que le jeune homme était bien en quarantaine, il aurait décidé d’en sortir de lui-même. Il est d’autant plus vrai que le manque de transparence dans la gestion de cette crise au Gabon cacherait bien des vérités qui, si elle sortent, pourraient pousser le peuple à mettre un terme à cet état d’urgence que déjà, plusieurs gabonais, commencent à critiquer ouvertement.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article