Entretien routier

Port-Gentil : les riverains de Ngadi attendent toujours d’avoir une route praticable

Port-Gentil : les riverains de Ngadi attendent toujours d’avoir une route praticable
Port-Gentil : les riverains de Ngadi attendent toujours d’avoir une route praticable © 2022 D.R./Info241

La route est un élément essentiel à l’économie mais aussi au quotidien des populations. L’axe routier carrefour Bilingue-Ngadi, dans le 2e arrondissement de Port-Gentil, capitale économique du Gabon est dans un piteux état. La chaussée est truffée de nids-de-poule, de trous et de fissures. Sur cette route et comme partout ailleurs, l’eau est l’ennemie numéro 1. En s’infiltrant dans les diverses couches de la chaussée, elle provoque des dégâts tant en surface que structurels. Et en cette saison de grandes pluies, le constat est plus accablant d’où le ras-le-bol des riverains.

Info241 sur Whatsapp

« Chaque année c’est le même calvaire. Les maires passent et repassent, mais rien au final ! Aucun changement n’est fait. Nous en avons assez comme ça. Ca suffit ! Nous voulons des routes praticables et rien d’autres », réclame Fredy Mboukou, un riverain rencontré près des lieux. Cependant, Port-Gentil, cette ville métropolitaine qui possèderait un réseau routier national parmi les plus importants du Gabon est laissée-pour-compte par ses dirigeants accusés de s’engraisser dans des détournements de deniers publics restés impunis.

Une voie dégradée

En outre, ce réseau routier est fortement sollicité par les véhicules poids lourds de jour comme de nuit. Il est globalement en mauvais état et très mal entretenu. Sans entretien, le trafic et le temps conduisent inévitablement à une dégradation de la chaussée. Conséquences, les élèves, les personnes du troisième âge, les personnes handicapées pour ne citer que ceux-ci ont du mal à avoir des taxis. Avec ces trous béants, bon nombre sont ceux-là qui osent encore franchir l’impénétrable.

Une autre vue de cette dégradation

En revanche, il a été démontré que plus la chaussée est dégradée, plus le coût financier pour sa remise en état est considérable. Charge de trafic, conditions climatiques, type de structure, circulation d’eau ou simplement le temps qui passe sont autant de facteurs qui conduisent à une dégradation de la chaussée. « Que la mairie s’en charge. Ça ne sert à rien de circuler dans la ville avec des grosses cylindrées ailleurs... La réalité de Port-Gentil se trouve dans ses bas quartiers négligés par les autorités. 2023 on va leur faire ça dure », promet rageusement Cléopâtre Taty.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article