CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 77/48h
Nombre de décès depuis mars 2020 157+0

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

510 -178 12 337 24 832 +77
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Justice

Mitzic : un prêtre-braconnier échappe à son incarcération

Mitzic : un prêtre-braconnier échappe à son incarcération
Mitzic : un prêtre-braconnier échappe à son incarcération © 2015 D.R./Info241

Le prête officiant à l’église catholique Saint Joseph de Mitzic, Mgr Fidèle Okoué-Ngou a été pris en flagrant délit de détention de peaux de panthères vendredi dernier par la brigade de gendarmerie de Sam à 60km de Mitzic (Nord du Gabon). Âgé de 79 ans, l’homme de Dieu aurait réussit à échapper à son incarcération préventive en raison de son age mais aussi à cause de son poids relationnel dans les arcanes du pouvoir.

Moov Africa

Selon une source, les trafiquants et vendeurs présumés de ces espèces intégralement protégées et interdites à la commercialisation sont Jean-François Ndong Abagha et ses complices Célestin Beyeme Nguema et Telesfor Essono Mebale, qui ont été arrêtés le 22 mai dernier.

Jean-François Ndong Abagha a été arrêté pour avoir tué deux panthères en complicité avec Célestin Beyeme Nguema et pour en avoir commercialisé les peaux.L’acheteur n’est autre que le Curé de Saint Joseph de Mitzic, Mgr Fidèle Okoué-Ngou, qui indique que la collection lui aurait été vendue pour quelque 200.000 FCFA.

L’homme de Dieu pris pour détention illégale des peaux des espèces intégralement protégées serait en liberté, au motif que son âge (79 ans) aurait amené les gendarmes à ne pas l’astreindre au régime préventif de la garde à vue, ainsi que le prévoit la loi. Selon une source proche du dossier, son statut et ses relations auraient également pesé pour qu’il échappe à la justice

A Mitzic, chef lieu du Département de l’Okano, dans le Woleu-ntem (Nord), fait observer l’ONG ‘’Conservation Justice’’, ce type d’arrestation est légion, mais un grand nombre connait l’implication de hauts responsables administratifs voire des hommes politiques du coin.

Des personnes qui, le plus souvent s’en sortent par des tours de passe-passe brumeux, alors que le Code forestier gabonais est intraitable à propos et dispose que : la chasse, la capture, la détention, le transport et la commercialisation des espèces intégralement protégées sont interdits.

Les infractions vis-à-vis de ces espèces sont punies de trois à six mois de prison, avec des amendes allant de 100.000 à 10 millions de FCFA.

En attendant d’être transférés au parquet d’Oyem pour jugement, les infortunés sont, pour l’heure, maintenus en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Mitzic pendant que le prêtre, serein, a revêtu sa traditionnelle soutane.

Avec AGP

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article