CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32-45
Nombre de décès depuis mars 2020 158+1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Réactions

Livre de Péan : l’Union Nationale salue les révélations et veut que lumière soit faite

Livre de Péan : l’Union Nationale salue les révélations et veut que lumière soit faite
Livre de Péan : l’Union Nationale salue les révélations et veut que lumière soit faite © 2014 D.R./Info241

L’Union Nationale, parti d’opposition dissout, a salué hier la sortie du dernier livre incendiaire de Pierre Péan, « Nouvelles affaires africaines. Mensonges et pillages au Gabon ». Pour le secrétaire exécutif adjoint de ce mouvement d’opposition, Paul-Marie Gondjout, qui a signé le communiqué, les révélations de Péan mettrait à nu « la plus grande imposture de l’histoire politique du Gabon ».

Moov Africa

Le parti dissout invite ainsi le président Gabonais Ali Bongo « à prendre ses responsabilités (...). Il devra s’expliquer sur ses origines et sur le faux acte de naissance fait en mai 2009 à la mairie du 3ème arrondissement de Libreville. C’est le moins que l’on puisse attendre de lui dans des circonstances aussi graves ».

Voici l’intégralité de cette communication de l’Union Nationale :

Gabonaises, Gabonais, chers compatriotes.

Ce mercredi 29 octobre 2014 paraitra en France « Les nouvelles affaires africaines », le dernier livre du journaliste d’investigation français Pierre Péan, connu entre autres pour avoir écrit un premier livre intitulé « Affaires Africaines » en 1983, lequel avait été interdit de vente au Gabon. C’est le même Pierre Péan qui avait dévoilé le passé pétainiste du président François Mitterrand dans un autre livre sous le titre de « une jeunesse française ».

Ce nouveau livre dont nous n’avons lu que quelques extraits sur les réseaux sociaux nous révèle avec force détails qu’Ali Bongo ne serait pas né d’Albert Bernard Bongo ou Omar Bongo Ondimba, c’est selon, et de Joséphine Kama comme lui-même et son entourage le prétendent à travers une très contestable transcription d’acte de naissance signée à la hâte par le maire du 3ème arrondissement de Libreville, quelques jours avant le décès du président Omar Bongo Ondimba.

Le livre de Pierre Péan révèle en fait qu’il aurait été adopté, et serait originaire du Biafra. Cela pose, vous en conviendrez, une fois pour toute la question de qui est M. Ali Bongo Ondimba et de son éligibilité à la présidence de la République selon les termes de l’article 10 de la constitution dont lui-même a corsé les conditions d’éligibilité pour l’accès à cette fonction.

Ces révélations sont tellement graves que l’Union Nationale a décidé d’attendre d’avoir lu ce livre pour prendre solennellement position dans les jours à venir sur ce qui risque de devenir la plus grande imposture de l’histoire politique du Gabon.

M. Ali Bongo doit prendre ses responsabilités comme l’avait fait il y a quelques temps le président des Etats-Unis Barack Obama. Il devra s’expliquer sur ses origines et sur le faux acte de naissance fait en mai 2009 à la mairie du 3ème arrondissement de Libreville. C’est le moins que l’on puisse attendre de lui dans des circonstances aussi graves.

D’ores et déjà, l’Union Nationale exhorte les gabonais qui le peuvent à se procurer ce livre, à le lire, à le traduire si besoin dans toutes les langues du pays, afin que chaque gabonais, sur toute l’étendue du territoire national, soit informé de cette situation et mis devant ses responsabilités citoyennes.

De même l’Union Nationale prend à témoin la communauté internationale, notamment la France, les Etats Unis et l’ONU, quant à l’obligation qui incombe désormais aux gabonais, suite à ces révélations, de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à une situation qu’aucun Etat souverain ne saurait tolérer.

Les révélations de Pierre péan constituent un véritable tremblement de terre qui risque d’ébranler les fondations mêmes de l’Etat et de la République au Gabon, par la collusion qu’elle établit entre les institutions de l’Etat et le coup d’Etat électoral de 2009. Nombreux sont ceux qui auront à s’en expliquer.

Je vous remercie.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article