CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32-45
Nombre de décès depuis mars 2020 158+1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Vie des partis

Le parti d’Ali Bongo se débarrasse de trois de ses députés frondeurs

Le parti d’Ali Bongo se débarrasse de trois de ses députés frondeurs
Le parti d’Ali Bongo se débarrasse de trois de ses députés frondeurs © 2016 D.R./Info241

La décision est tombée cette fin d’après-midi tel un couperet. Le parti au pouvoir au Gabon depuis 1967 a procédé ce mercredi à l’exclusion de trois de ses députés apparentés au courant dissident « Héritage et modernité ». A trois jours du congrès-anniversaire qui portera officiellement candidat Ali Bongo à sa propre succession, le parti créé le 12 mars par feu Omar Bongo, procède désormais au nettoyage des frondeurs de son écurie politique.

Moov Africa

Le parti au pouvoir a décidé de mettre hors d’état de nuire trois députés frondeurs apparentés à Héritage et modernité qui a annoncé ce matin, faire une importante déclaration officielle demain à Libreville. Nul doute que cette réunion sera la grande inconnue de ce jeudi, scrutée autant par les militants du parti que des opposants d’Ali Bongo.

Lire aussi >>> Le mouvement dissident du PDG « Héritage et Modernité » ressort du bois

Dans une décision rendue publique ce mercredi soir, la lettre écrite par Ali Bongo en tant que président du parti et qui serait signée du secrétariat général du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1967) a sous le coup de l’article 154 de ses statuts, décidé de l’exclusion de trois de ses membres : Alexandre Barro Chambrier, Michel Menga et Jonathan Ignoumba. La décision précise presque ironiquement que « les intéressés perdent automatiquement les avantages liés à leur fonction qu’ils occupaient en qualité de membres du PDG ».

La décision d’exclusion des frondeurs du PDG

Une décision qui fait du bien aux soutiens du président sortant gabonais, harassé par les sorties frondeuses de ce mouvement conduit par les intrépides Alexandre Barro Chambrier et Michel Menga. La sanction laisse tout de même transparaître une certaine fébrilité dans le camp du parti au pouvoir, qui avait pourtant dans une précédente note, elle plutôt diplomatique, appelé les membres de ce courant dissout à respecter la discipline du parti.

Une précédente note d’information du PDG

La journée de demain promet donc d’être électrique pour le PDG. La déclaration attendue des responsables du regroupement Héritage et modernité, prévue à 11 heures promet de belles joutes verbales d’autant que d’autres leaders de ce courant dissident semblent avoir été épargnés par le courroux d’Ali Bongo sur ses frondeurs internes.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article