CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Choses vues

Faute de latrines, les commerçants du marché de Port-Gentil défèquent dans la nature !

Faute de latrines, les commerçants du marché de Port-Gentil défèquent dans la nature !
Faute de latrines, les commerçants du marché de Port-Gentil défèquent dans la nature ! © 2021 D.R./Info241

Laissés-pour-compte par la ville de Port-Gentil et par manque de structure commerciale ainsi que de latrines digne de ce nom, répondant aux normes en vigueur, les commerçants du marché de N’tchenguè ne se vont pas prier et défèquent en plein air. Une situation immonde qui crée des vives tensions.

Moov Africa

Précisions de la mairie de Port-Gentil : Ce marché n’a pas été mis en place par la mairie de la ville qui y prélève toutefois des taxes. « Les femmes se sont installées anarchiquement. La preuve, elles sont en bordure de route », précise la ville. La mairie de Port-Gentil, compte quatre marchés à savoir : marché du Grand village, Balise, Siby et Hilaire Lipot.

Situé dans le 4e arrondissement de la commune de Port-Gentil, plus précisément à proximité de l’hôpital régional de N’tchenguè, le marché municipal dudit quartier est un lieu de référence en ce qui concerne la vente des produits du terroir puisque de nombreux produits en provenance d’Omboué, Ndougou et bien d’autres bourgades de la province de l’Ogooué-Maritime, se déversent là offrant ainsi aux clients, un large choix de marchandises.

La face cachée de l’iceberg

Malgré cette panoplie des produits locaux, il existe tout de même des réalités hors du commun ainsi que des problèmes fondamentaux auxquels font face les commerçants de ladite zone. En effet, depuis que ce centre commercial existe, aucune structure digne de ce nom pouvant mettre à l’abri du besoin ces nombreux commerçants n’a été construite, comme au marché de Bornave, de Moukala ainsi que celui de Sibi pour ne citer que ceux-là. Là-bas les commerçants sont laissés-pour-compte.

Une vue des lieux

À longueur de journée, ils subissent les affres de dame nature (pluie, soleil) quand bien même la municipalité de la ville de Port-Gentil prélèverait journalièrement des taxes municipales. Ajouté à ces nombreux manquements, le manque de latrines et autre lieux d’aisance se fait ressentir avec acuité. Il faut dire que ce marché ne dispose d’aucune commodité pouvant permettre aux clients et aux commerçants dans l’urgence de se soulager convenablement.

Des odeurs pour le voisinage

« Vous voyez en face du marché juste à côté du lavage auto, il y a une entrée. C’est là-bas dans les hautes herbes que nous tous ici nous allons faire nos besoins quotidiens à l’air libre et c’est depuis comme ça. La mairie prélève des taxes tous les jours. Nous ce que nous voulons, c’est qu’elle mette ou qu’elle nous construit un marché digne de ce nom avec des toilettes c’est tout ! », s’est émue Lauriane Carla Ondo commerçante depuis plus de 7 ans dans ledit marché.

Face à cet état de fait, les odeurs émanant de ce lieu d’aisance artificiel ont crée des vives tensions. Les habitants vivant à proximité ont une fois essayé d’agresser une commerçante qui avait tenté de se soulager il y a une semaine. Fort de ce qui précède, le Centre le traitement ambulatoire (C.T.A) n’est pas épargné par ces odeurs infestes. Vivement que des solutions idoines soient prises pour la santé de tous par les autorités compétentes.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article