CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Deuil Politique

André Mba Obame arraché prématurément à la lutte contre la dynastie Bongo

André Mba Obame arraché prématurément à la lutte contre la dynastie Bongo
André Mba Obame arraché prématurément à la lutte contre la dynastie Bongo © 2015 D.R./Info241

Le président de l’Union Nationale (UN), Zacharie Myboto a annoncé dans un communiqué de presse parvenu ce dimanche à notre rédaction, le décès survenu ce matin à Yaoundé (Cameroun) d’André Mba Obame, affectueusement appelé AMO, secrétaire exécutif du parti, qui selon des informations de ses proches aurait été empoisonné depuis 2011, par les affidés du pouvoir du Bord de mer.

Moov Africa

Le communiqué de presse indique que "le président de l’Union Nationale, les membres du bureau national, les cadres, les militants et sympathisants de l’UN confirment avec une profonde affliction, le décès d’André Mba Obame, secrétaire exécutif du parti survenu ce jour dimanche 12 Avril 2015 à 12 heures à Yaoundé au Cameroun."

Selon Zacharie Myboto, "c’est une immense perte pour l’Union Nationale, l’opposition gabonaise et pour notre pays le Gabon. Les compagnons de lutte du parti s’inclinent devant la mémoire de ce patriote émérite a contribué pour le combat de la libération du Gabon du système dynastique actuel."

Avant de conclure que "le parti se tient aux côtés de la famille durement éprouvée et informera l’opinion nationale et internationale de la suite cet événement de portée historique et nationale."

Rappelons qu’André Mba Obame était un des vaillants fidèles du système politique machiavélique qui a construit pendant plus de 40 ans avec ses proches, dont Ali Bongo et René Ndemezoo, le courant politique des rénovateurs à la solde de la longévité totalitaire d’Omar Bongo.

André Mba Obame, figure emblématique de l’opposition était membre fondateur de l’Union nationale. Selon les informations proches de sa famille politique, depuis 2011, il luttait contre une maladie douloureuse, la « sciatique paralysante et hyperalgique », avant qu’il ne soit selon d’autres sons de cloches sujet d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Enfin, d’une perte de masse musculaire due à un empoisonnement qui aurait été perpétré par les affidés d’Ali Bongo.

Dans un extrait de son discours du 25 janvier 2011, André Mba Obame affirmait avec des mots pleins de sens, les attentes du peuple de l’opposition gabonaise en ces termes prophétiques, « je ne peux choisir ni comment mourir, ni quand. Mais je peux décider de comment et pourquoi je vais vivre. La préservation de la République, la restauration de la démocratie et l’amélioration significative de la condition politique, économique, sociale et culturelle de chaque Gabonaise et de chaque Gabonais sont les principes et les objectifs au nom desquels j’ai définitivement choisi de consacrer mon existence. »

La rédaction d’Info241 présente ses condoléances et sa marque de soutien fraternel à la famille cruellement éplorée par cette tragique disparition dont les raisons demeurent non élucidées.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article