CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 77/48h
Nombre de décès depuis mars 2020 157+0

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

510 -178 12 337 24 832 +77
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Ali Bongo absent de la cérémonie d’hommage du commandant gabonais tué par des pirates

Ali Bongo absent de la cérémonie d’hommage du commandant gabonais tué par des pirates
Ali Bongo absent de la cérémonie d’hommage du commandant gabonais tué par des pirates © 2020 D.R./Info241

Moov Africa

Ali Bongo ne sera pas présent à la cérémonie d’hommage national au commandant Aymar Mboumba Mbina, assassiné par des pirates au large de Libreville dans la nuit du 21 au 22 décembre dernier. La cérémonie prévue ce vendredi au siège de Satram à Owendo, n’enregistrera pas non plus la présence du Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, qui a confié cette mission au ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha.

Lire aussi >>> Attaques au large de Libreville : un Gabonais tué et 4 Chinois portés disparus

Le commandant du Tropic Dawn Aymar Mboumba Mbina, mort sous les balles de pirates non identifiés, est la première victime de tels actes sur nos côtes. Bien que les personnalités politiques ne semblent pas se bousculer pour lui rendre hommage, le commandant Mboumba Mbina sera élevé ce vendredi, à titre posthume, au rang d’Officier dans l’Ordre national du mérite gabonais.

Depuis cet assassinat en pleine mer, la police gabonaise n’a toujours pas réussi à mettre la main sur les bourreaux du commandant assassiné. L’enquête est officiellement toujours en cours.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève