Promesse électorale

Logements sociaux : 233 premiers bénéficiaires en possession de leur contrat de location

Logements sociaux : 233 premiers bénéficiaires en possession de leur contrat de location
Une remise symbolique de clés à une bénéficiaire par le ministre Désiré Guedon © 2016 D.R./Info241

233 bénéficiaires des tout premiers logements sociaux de l’histoire du pays ont pu, ce vendredi à Akanda, procéder à la signature de leur contrat de bail. La cérémonie officielle après le tirage au sort du 22 janvier, a été rehaussée par la présence des autorités du ministère gabonais du logement.

Info241 sur Whatsapp

L’opération se déroule ainsi par vagues pour des raisons de procédures et de réfection des dégradations de certains équipements immobiliers précisent les autorités gabonaises.

Lire aussi >>> Logements sociaux : 872 premiers bénéficiaires tirés au sort cette semaine

Peu avant la signature des contrats de bail, le ministre gabonais de l’Urbanisme et du Logement, Désiré Guedon, a procédé à une remise symbolique des clés à trois bénéficiaires. « Après la phase d’identification par tirage au sort des bénéficiaires, nous lançons aujourd’hui la phase de remise des clés qui procède par conséquent à la mise à disposition des logements et à leur occupation », a déclaré M. Guedon.

« Cette mise à disposition va s’effectuer par vague en fonction de la finalisation de la documentation administrative, juridique et foncière y afférente, ainsi que la réparation de certains équipements qui ont subi quelques dégradations techniques », a-t-il expliqué pour justifier l’opération d’attribution-commercialisation envers ces 233 premiers bénéficiaires sur les 872 attendus.

De source officielle le Gabon accuse un déficit d’environ 200.000 logements. Des chiffres qui méritent d’être actualisés disent certains observateurs, dont un promoteur immobilier qui estime que le secteur a connu un dynamisme particulier ces dernières années, pointant du doigt les nombreux immeubles qui ont poussé comme des champignons notamment à Libreville et Port-Gentil.

Pour acquérir ces logements d’Angondjé qui disposent d’une à trois chambres, les locataires devaient disposer de revenus plafonnés, respectivement à 150.000, 300.00 et 600.000 FCFA. Il s’agit uniquement de Gabonais classés en sept catégories : personnes vivant avec un handicap, salariés du privé, salarié du parapublic, agents municipaux et civils de l’État, militaires, retraités, étudiants et personnes réalisant des activités génératrices de revenus (auto emploi).

Les autorités gabonaises précisent que 13 786 logements et parcelles sont en cours de construction et de viabilisation dans l’ensemble du pays. Lors de son élection en 2009, Ali Bongo alors candidat à la présidentielle avait promis construire 5.000 logements par an s’il était élu. Une promesse loin d’être tenue au regard des chantiers en cours et de l’expiration du mandat présidentiel en août prochain.

Avec AGP

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article