Scission

Crise à l’UN : Paul Marie Ngondjout porté à la tête de l’Union nationale initiale, une aile dissidente

Crise à l’UN : Paul Marie Ngondjout porté à la tête de l’Union nationale initiale, une aile dissidente
Crise à l’UN : Paul Marie Ngondjout porté à la tête de l’Union nationale initiale, une aile dissidente © 2022 D.R./Info241

La crise de leadership de la récente présidente de l’Union nationale, Paulette Missambo, vient de connaitre un nouveau rebondissement. Des élus locaux de ce parti ont décidé ce vendredi de faire scission en créant l’Union nationale initiale (UNI) et d’y porter à sa tête son ancien rival Paul Marie Gondjout au congrès du 13 novembre 2021. Le parti a donc désormais deux ailes que devrait diriger Gondjout bien décidé à reprendre la main sur le parti que dirigeait depuis sa création son beau-père Zacharie Myboto.

Info241 sur Whatsapp

Après plusieurs mois de tensions qui perduraient depuis l’élection de Paulette Missambo à la tête de l’UN, le divorce est désormais consommé entre les anciens camps rivaux. Au cours d’une déclaration lue ce vendredi au siège de la permanence politique de Paul Marie Gondjout, des élus locaux de l’UN ont annoncé la scission du parti en raison des manquements et errements de management de la présidente élue Paulette Missambo.

Paul Marie Gondjout présent aux cotés des dissidents

Ils ont annoncé la création d’une nouveau mouvement politique l’Union nationale initiale (UNI) avant d’inviter Paul Marie Gondjout à en prendre la tête. Une scission intervenue après plusieurs saisines de la présidente du l’UN, accusée d’avoir placé dans les instances du parti des néo-militants au détriment de ceux restés fidèles à Paul Marie Gondjout. Ce, malgré les promesses de rassemblement de Paulette Missambo.

« Nous pensons que la coupe est pleine La présidente Paulette Missambo se comporte non pas en tant que chef de parti politique mais confond celui-ci à un cabinet ministériel », ont déploré les dissidents. Et d’ajouter : « En choisissant son QG de campagne pour en faire un siège de parti, elle est restée attachée à son clan plus qu’au parti. Il en est de même de ses déplacements hors de la province de l’Estuaire, à Lambaréné et Lebamba au cours desquels elle n’a jamais rencontré les militants et les responsables des organes de base ».

Paul Marie Gondjout qui recevait les militants frondeurs lors de leur déclaration, a accepté leur demande de se porter à la tête de l’UNI. Une crise au sein de l’UN dont se serait bien passé cette famille politique qui doit affuter ses armes pour la présidentielle gabonaise de 2023 pour battre Ali Bongo ou le candidat du parti démocratique gabonais. Un homme providentiel qui pourrait bien être Paul Marie Gondjout. Un bureau national de l’UNI devrait être mis en place dans les prochaines heures.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article