Ordonnances présidentielles

Sans surprise, les députés gabonais adoptent sans rechigner 6 ordonnances d’Ali Bongo

Sans surprise, les députés gabonais adoptent sans rechigner 6 ordonnances d’Ali Bongo
Sans surprise, les députés gabonais adoptent sans rechigner 6 ordonnances d’Ali Bongo © 2021 D.R./Info241

Le gouvernement gabonais est totalement en osmose avec son Assemblée nationale. Alors qu’ils étaient appelés à se prononcer sur 6 ordonnances présidentielles prises par Ali Bongo au cours de l’intersession parlementaire, les députés gabonais ne se sont pas fait priés pour les entériner. Sans modification aucune, les députés ont donné leur feu vert à la nouvelle loi sur la cour constitutionnelle, la prorogation de l’état d’urgence, le projet de loi de finances 2022 ou encore celle sur le triumvirat de la vacance du pouvoir présidentiel.

Info241 sur Whatsapp

L’Assemblée nationale contrôlée à plus de 90% par seul Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968) d’Ali Bongo, a une nouvelle fois prouvé à l’opinion son adhésion sans faille à la politique du gouvernement. Si l’on s’attendait que pour le projet de loi de finances 2022 en baisse de 191 milliards, les députés n’auraient pas de véritables objections, il n’en est rien pour les 5 autres ordonnances querellées.

L’ancien secrétaire général du PDG, Faustin Boukoubi, actuel président de l’Assemblée nationale

Parmi elles, celle relative à la vacance de pouvoir du président de la république confiée à un triumvirat composé du ministre de la Défense, des présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale. On note dans le même ordre, le texte élargissant les pouvoirs la cour constitutionnelle chargée notamment de surveiller la conformité des décisions prises par ce collège de trois intérimaires, chargés de prendre les rennes du pays en cas d’indisponibilité du président de la république.

Autre ordonnance validée telle une lettre à la poste, la loi organique relative au président de la République ou celle pénalisant plus drastiquement les détracteurs de la Cour constitutionnelle. Des textes adoptés sans amendement, sans modification, sans amélioration ou atténuation. Notons que les députés ont également adopté la prorogation des mesures controversées contre la pandémie de coronavirus : l’état d’urgence sanitaire. Des textes qui vont modifier la vie de la nation sans finalement l’apport des députés.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article