Hommage

Le vibrant hommage de la diaspora gabonaise à Me Fabien Méré

Le vibrant hommage de la diaspora gabonaise à Me Fabien Méré
La marche blanche organisée à Paris en hommage à Me Méré © 2021 D.R./Info241

Contraint à l’exil en France en raison de ses opinions politiques, la diaspora gabonaise de France a rendu samedi dernier un vibrant hommage à l’avocat et opposant gabonais Fabien Méré (62 ans). Décédé le 27 janvier, cette figure active de la résistance au régime d’Ali Bongo, aura marqué les esprits par son franc-parler et son éloquence sans commune mesure. La rédaction d’Info241 revient sur cette journée d’hommage qui a drainé les gabonais des quatre coins de France dans la ville de Mâcon, près de Lyon, où vivait en exil l’illustre disparu.

News sur WhatsApp

Ce samedi 13 février 2021, les populations de la petite ville de Mâcon (Bourgogne-Franche-Comté) ont vu débarquer une ardente communauté Gabonaise. Cette délégation s’est rapidement dirigée vers la place Saint Pierre juste en face de l’hôtel de ville de la commune. Elle a installé des banderoles et entonné l’hymne national du Gabon. Ce qui a eu pour effet de faire venir les badauds par ces temps calmes de pandémie Covid-19.

Le sit-in à la place Saint Pierre de Mâcon, organisé en hommage à Me Fabien Méré

En effet, ceux qui se désignent par le qualificatif de "résistants" ont choisi de faire le chemin que faisait Me Fabien Méré tous les samedis pour venir manifester avec ses compatriotes qui depuis le 1er septembre 2016, dénoncent ce qu’ils qualifient "coup d’état militaro-constitutionnel" perpétré par Ali Bongo et ses hommes. Il faut rappeler que Me Fabien Méré bien que s’étant éloigné de la région parisienne, avait continué à être un des principaux animateurs des manifestations gabonaises du Trocadéro. D’ailleurs, il faut rappeler qu’il avait enflammé la manifestation du 23 janvier 2021, 4 jours seulement avant sa disparition brutale.

Pour revenir à la manifestation, elle s’est déroulée sous la surveillance de la police municipale de Mâcon et devant de nombreux mâconnais attirés par les chants de cette population noire. Le moment le plus fort a été le témoignage en larmes de la restauratrice chez qui Me Fabien Méré avait visiblement ses habitudes. La dame a littéralement explosé en pleurs en apprenant à l’instant que son client était décédé.

Elle découvrait par la même occasion, que cet homme était un homme important dans son pays d’origine (avocat homme politique, ancien ministre). La dame a confié, « c’était un homme charmant avec des manières distinguées. Je me doutais bien qu’il devait être un homme très instruit par ses attitudes et ses habitudes mais sans l’arrogance qui va avec en général  ». Avant d’ajouter : « qu’il repose en paix  ».

Me Fabien Méré, c’était ça. Un homme charmant qui savait se fondre dans la masse. Durant son séjour et son intégration dans la diaspora, il n’a jamais mis de distance avec ses compatriotes qui, il faut le dire, n’étaient pas forcément de son monde par son âge et son passé. Me Fabien Méré était toujours parmi les premiers au Trocadéro malgré le fait qu’il devait faire 2 heures de train pour s’y rendre. L’homme qui laisse la diaspora gabonaise de France orpheline, aura combattu le bon combat. Cette manifestation à Mâcon a permis à tous ceux qui l’ont croisé dans la ville de découvrir l’homme décédé.

La manifestation a été ponctuée par la diffusion des discours enflammés de Me Fabien Méré, entrecoupée par les deux chants préférés de Me Fabien Méré "Nandipô" (PC Akendengué) et "Le bagando" de Latchow. La manifestation s’est clôturée avec l’hymne national du Gabon.

Il faut rappeler que cette manifestation de Mâcon se déroulait en simultané avec une autre à la place du Trocadéro qui a également été forte en émotion après la marche blanche de la semaine précédente. Cette manifestation vient probablement clôturer le cycle des manifestations en hommage à Fabien Méré avant les offices religieux de la semaine et le départ vers Libreville puis l’inhumation à Port-Gentil.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article