Pandémie

Variant Omicron : Le Gabon songe déjà à administrer la 3e dose à sa population

Variant Omicron : Le Gabon songe déjà à administrer la 3e dose à sa population
Variant Omicron : Le Gabon songe déjà à administrer la 3e dose à sa population © 2022 D.R./Info241

L’administration de la troisième dose pour les personnes vaccinées se précise au Gabon. C’est du moins ce qui ressort de la première rencontre mardi, du comité de pilotage dont ont pris part, le Premier Ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, le ministre de la Santé Guy Patrick Obiang et bien d’autres. Au cours de cette rencontre, il était question de tabler sur le démarrage de la vaccination de la troisième dose, la dose dite de « rappel ».

Info241 sur Whatsapp

Elle fait suite à la présence du variant Omicron sur le territoire gabonais. Selon Guy Patrick Obiang, « Il était question de faire un point au Premier Ministre sur l’évolution de la 4e vague. Et cette vague est aujourd’hui caractérisée par la présence du variant Omicron dans les tests qui sont analysés au niveau des différents laboratoires ». Alors que la vaccination contre la Covid-19 s’accélère dans le pays pour contrer sa propagation, plusieurs questions émergent. Notamment sur l’efficacité de celle-ci contre le variant Omicron.

Cette vaccination (3e dose) survient au moment où les cas de Covid-19 et les hospitalisations qui y sont liées continuent de grimper à un rythme effréné. Or, le variant Omicron du virus de la Covid-19, s’est imposé dans le pays depuis sa découverte en Afrique du Sud en novembre. Cependant, il présente une certaine résistance aux vaccins, selon divers experts et diverses études préliminaires réalisées entre autres en Angleterre.

Il se pourrait que la dose dite de rappel contribue à réduire la transmission communautaire et la pression sur le réseau hospitalier, à bout de souffle, en contribuant à aplatir la courbe épidémiologique dans la province. « Il s’agit notamment du démarrage de la troisième dose de vaccination contre la Covid-19 dite de rappel. Sur les très hautes instructions du chef de l’État, madame le Premier ministre nous a informé qu’il fallait rapidement que nous puissions envisager le démarrage de cette 3e dose », a rajouté le ministre de la Santé.

Le bémol dans tout ça, c’est qu’avec le variant Omicron, on se demandent bien pendant combien de temps l’augmentation de la protection avec la troisième dose va durer. La troisième dose est-elle pertinente pour les personnes qui ont contracté la Covid-19 en plus d’être vaccinées à deux reprises ? Des questions qui valent leur pesant d’or. Cependant, il se pourrait que pour pour les personnes ayant contracté la Covid, et avec deux doses de vaccin, il n’y a pas de recommandation d’aller chercher la troisième dose parce que la Covid et deux doses offrent une protection plus forte que trois doses.

Ainsi le gouvernement invitera très prochainement, les personnes ayant déjà eu leurs deux doses, à aller chercher la dose de rappel, qu’elles aient ou non contracté la Covid-19 au cours des derniers mois. Sauf que depuis plusieurs mois, un combat existe entre les centrales syndicales et le gouvernement gabonais, sur l’obligation vaccinale. Cette troisième dose sera-t-elle l’apanage de tout le monde ? « Déjà avec leurs mesures restrictives qu’ils pondent chaque jour, les populations boudent d’aller se faire vacciner contre la covid-19. Et là ils nous parlent du démarrage de vaccination pour une troisième dose. Je crois que ça ne va pas passer celle-là. Déjà que les retombées des deux doses ne sont pas satisfaisantes dans l’ensemble. On attend voir ce que ça va donner », ironise Anne-Claire Obone.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article