Femmes Actives
Boutade

Pour le ministre de la Santé, la grogne antivax Covid-19 au Gabon n’est que « virtuelle » !

Pour le ministre de la Santé, la grogne antivax Covid-19 au Gabon n’est que « virtuelle » !
Pour le ministre de la Santé, la grogne antivax Covid-19 au Gabon n’est que « virtuelle » ! © 2021 D.R./Info241

Voici une déclaration qui promet de faire bondir les antivax. En conférence de presse ce mardi après-midi à Libreville, le ministre gabonais de la Santé Guy Patrick Obiang Ndong n’a pas mâché ses mots pour décrire les frondeurs contre l’actuelle campagne de vaccination qui est à sa phase 4 dite d’intensification. Pour le membre du gouvernement, les opposants à la vaccination ne sont que sur les réseaux sociaux, à contrario de l’engouement qu’il dit avoir relevé sur le « terrain ».

Moov Africa

Les opposants à la vaccination au Gabon n’existeraient que sur la toile. C’est en substance la boutade du ministre de la Santé, répondant à une question sur la fronde autour des mesures gouvernementales prévues pour entrer en vigueur à la mi-décembre mettant en avant la vaccination ou la présentation d’un test PCR rendu au passant payant à prix prohibitif de 20.000 FCFA et 50.000 FCFA pour les VIP pour une validité de 14 jours.

L’extrait de la conférence de presse de ce mardi

« La grogne dans la rue, c’est plus une grogne virtuelle qu’une grogne réelle », a soutenu Guy Patrick Obiang Ndong. Avant de prendre exemple sur lui. « Moi mon téléphone est saturé par des gens qu’ils veulent se faire vacciner. Par contre dans les réseaux sociaux, c’est plus la grogne », insiste-t-il. « Il y a quand même un gap important entre la réalité et tout ce qui est virtuel et qui se dit. La réalité est que les gabonais sont passés de la phase d’hésitation à la phase d’adhésion pour la vaccination contre la Covid-19 », a-t-il conclu.

Un pavé dans la marre contre les antivax appelés à débourser au moins 40.000 FCFA pour les tests PCR standard pour pouvoir avoir accès aux lieux publics et privés à compter du 15 décembre. A moins bien sûr qu’il adhère à la vaccination « fortement recommandée » par le gouvernement gabonais.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article