Drame

Port-Gentil : Un jeune gabonais meurt sous les roues d’un camion de collecte d’ordures

Port-Gentil : Un jeune gabonais meurt sous les roues d’un camion de collecte d’ordures
Port-Gentil : Un jeune gabonais meurt sous les roues d’un camion de collecte d’ordures © 2022 D.R./Info241

Un homicide involontaire a eu lieu ce 5 mai aux environs de 13h à la décharge publique de Port-Gentil sis au quartier N’tchéngué. Selon les informations recueillies par Info241 auprès de l’escadron de la gendarmerie mobile de Port-Gentil basé au camp Boiro, Jordy Nzaou Nzaou, un gabonais âgé de 27 ans aurait trouvé la mort après avoir dégringolé d’un camion benne.

Info241 sur Whatsapp

Jordy Nzaou Nzaou, un jeune gabonais d’une vingtaine d’années est passé jeudi de vie à trépas. Ce compatriote avait escaladé en compagnie de ses copains, le camion bohème plein d’ordures de l’entreprise privée Mandji Holding (MH) chargée de la collecte et du ramassage d’ordures dans les recoins de la capitale économique. La victime voulant chiner quelques articles pour le revente. Une activité qui prend de l’ampleur aux abords de la poubelle publique et qui permet de nourrir plusieurs familles désœuvrées.

Un drame lié à la précarité

Chaque jour, ce sont plusieurs jeunes à la recherche d’un emploi qui accourent vers les camions d’ordures à la recherche d’effets récupérables. Selon un dicton « les jours passent et ne se ressemblent pas ». Et les compagnons de Jordy l’ont bien compris. En effet, le conducteur de la société Mandji Holding, au volant de son camion de service en prenant la direction de la décharge publique afin de vider sa contenance de déchets ménagers, s’est retrouvé face à une horde de jeunes fouineurs.

À l’entrée de la décharge, plus d’une dizaine de sans emplois ont pris d’assaut le camion benne au niveau du pont bascule. À cause de l’état de dégradation très avancée de la route menant à cette décharge publique, le jeune Jordy Nzaou Nzaou au-dessus du camion, a dégringolé d’un coup suite aux secousses du poids lourd. Par terre et immobile suite à ce violent choc, malheureusement il a trouvé la mort sur-le-champ après le passage de la semi-remorque sur le pauvre et innocent jeune garçon.

La colère des jeunes

« J’ai écouté de l’autre côté de la décharge pam ! Le bruit était si violent, comme si on aurait jeté un sceau de peinture par terre. Et le petit est mort sur le coup », explique un témoin présent lors de l’incident. C’est en apprenant le décès de leur ami, que les complices de Jordy, pris de haine et de colère, ont barricadé la route, puis siphonné le réservoir du camion et démonté les pièces telles que la batterie, les rétroviseurs, le lecteur CD et bien d’autres. Pire, comme pour se venger du décès de leur pote, le conducteur du camion benne a été tabassé violemment par certains jeunes.

Le chauffeur en est sorti avec plusieurs hématomes sur le long du corps. Ainsi, l’escadron de la gendarmerie mobile du camp Boiro saisie du dossier, a dû intervenir afin de sécuriser la zone, rétablir l’ordre et surtout sécuriser le chauffeur. « La justice populaire avait déjà été entamée par les jeunes de la poubelle. Heureusement que les forces de l’ordre sont arrivées pour tout calmer. C’était horrible à voir après ce fait-divers », indique Pénélope Ignanga, rencontré sur les lieux.

Le procureur de la République a été saisi ainsi que toutes les équipes judiciaires afin de constater le décès de ce jeune homme. Les responsables de la société MH, le père et la mère du défunt ont tous été appelés par les autorités pour se rendre sur les lieux du drame.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article