Femmes Actives
Vaccination Covid

Ossouka Raponda réclame encore aux ministres la vaccination des fonctionnaires gabonais

Ossouka Raponda réclame encore aux ministres la vaccination des fonctionnaires gabonais
Ossouka Raponda réclame encore aux ministres la vaccination des fonctionnaires gabonais © 2022 D.R./Info241

La précédente opération similaire lancée le 21 septembre 2021 n’ayant pas été une grande réussite, voilà que la Première ministre gabonaise Rose Christiane Ossouka Raponda revient à la charge pour obtenir la vaccination « volontaire » des fonctionnaires contre la Covid-19. Alors que les gabonais continuent d’être réfractaires à la vaccination, la Première ministre ne veut toujours pas lâcher l’affaire. Ce, malgré la double annulation citoyenne de deux arrêtés controversés par la Cour constitutionnelle. Croyant au contraire cette page tournée, Ossouka Raponda a une nouvelle fois instruit le 5 janvier ses ministres de lui fournir un programme de vaccination de leurs agents.

Moov Africa

Lire aussi >>> Ossouka Raponda exige la vaccination des ministres et des fonctionnaires gabonais !

Malgré l’annulation de plusieurs de ses arrêtés, Rose Christiane Ossouka Raponda n’a pas abandonné l’idée de contraindre subrepticement les gabonais à la vaccination. Une attitude jusqu’au-boutiste que la patronne de l’administration gabonaise veut mener à son terme en raison de la prise prochaine d’un décret présidentiel censé remplacer ces deux arrêtés annulés par la plus haute juridiction dont les décisions ne doivent souffrir d’aucun recours.

La lettre de la Première ministre aux différents ministres

Il semble donc qu’Ali Bongo et sa première ministre ne soient pas de cet avis puisqu’un futur décret Covid a été pris en Conseil des ministres le 3 janvier dernier sans être publié pour autant au Journal officiel. Voulant tenir son administration publique prête à la publication de ce nouveau texte, Rose Christiane Ossouka Raponda a pris les devants en enjoignant ses ministres de procéder à une nouvelle campagne de vaccination des agents et autres fonctionnaires.

Dans son courrier du 5 janvier adressée à son équipe gouvernementale, la Première ministre d’Ali Bongo rappelle que « Suite à l’adoption par le Conseil des ministres, en sa séance du 03 janvier 2022, du projet de décret portant modification et suppression de certaines mesures de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la Covid-19, l’accès à l’administration sera dorénavant conditionné » par « la présentation de la carte ou l’attestation de vaccination pour les personnes vaccinées » et « la présentation du test antigénique ou PCR pour les personnes non vaccinées ».

« C’est pourquoi, je vous demande d’établir, dans les plus brefs délais, un programme de vaccination des agents de vos différents départements ministériels respectifs », insiste Rose Christiane Ossouka Raponda auprès de ses ministres. Elle qui dit attacher « du prix à la bonne exécution de la présente prescription ». Une nouvelle opération de vaccination « volontaire » des fonctionnaires qui pourrait connaitre le même destin que la précédente sans « obligation vaccinale » réellement assumée par les autorités gabonaises. Un jeu du chat et de la souris qui se poursuit.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article