Climat politique

Jean-François Ntoutoume Emane favorable à une transition gabonaise consensuelle

Jean-François Ntoutoume Emane favorable à une transition gabonaise consensuelle
Jean-François Ntoutoume Emane favorable à une transition gabonaise consensuelle © 2016 D.R./Info241

Jean-François Ntoutoume Emane, président fondateur du Mouvement patriotique et démocratique pour la refondation (MPDR), tenait hier une conférence de presse à Libreville. Occasion pour l’ancien Premier ministre d’Omar Bongo de livrer sa vision pour un nouveau Gabon.

Info241 sur Whatsapp

L’ancien Premier ministre et maire de Libreville, a livré ses inquiétudes quant à la situation politique actuelle du Gabon qui ne favoriserait pas un scrutin sincère. Pour l’heure non candidat à la présidentielle d’août prochain, Jean François Ntoutoume Emane, désormais dans l’opposition, s’est prononcé en faveur une transition politique pour apaiser le climat politique actuel.

Dans sa vision dénommée « le Gabon que nous voulons », le président du MPDR a dit que celle-ci passe inexorablement par une période de transition « consensuelle » entre les forces vives de la nation. Cette transition qu’il appelle de ses vœux, aura notamment pour mission la mise à plat de toutes les institutions actuelles et l’adoption d’une nouvelle Constitution.

Au cours de cette transition, un audit exhaustif de la situation financière, économique et sociale devra être réalisé, à l’aide d’experts internationaux chevronnés. Ce, pour connaitre le pouls réel du Gabon. Une nouvelle constitution devra ainsi être adoptée par référendum ainsi qu’un nouveau redécoupage électoral du pays.

Jean François Ntoutoume Emane s’est également prononcé pour un nouveau Code électoral prévoyant notamment la réduction du mandat présidentiel à cinq ans, renouvelable une fois, et le retour à des élections législatives et présidentielles à deux tours.

L’ancien baron du parti au pouvoir, non candidat à la présidentielle, s’est dit soucieux de parvenir à des élections transparentes, sincères et crédibles. Celles-ci ne seraient pas garanties par l’organisation actuelle des institutions. D’où donc cette transition « consensuelle » qui permettrait au pays, un renouvellement politique dans un climat apaisé.

Jean François Ntoutoume Emane, longtemps membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) sous le fondateur de ce parti, Omar Bongo, avait démissionné le 2 octobre 2015. Il s’est depuis rangé dans l’opposition en créant le MPDR.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article