Divertissement

Comment HBO aurait pu acheter Netflix et le futur de l’industrie en Afrique

Comment HBO aurait pu acheter Netflix et le futur de l’industrie en Afrique
Comment HBO aurait pu acheter Netflix et le futur de l’industrie en Afrique © 2021 D.R./Info241

C’est en 2013 que l’alors directeur de Netflix, Ted Sarandos, déclara que l’objectif de Netflix était de devenir le prochain HBO, avant que le propre HBO veuille devenir Netflix.

Info241 sur Whatsapp

Une déclaration un peu cryptique à l’époque et qui ne suscita pas beaucoup d’attention dans les médias. Mais aujourd’hui, avec Netflix établi comme un géant de la diffusion de contenu en ligne, ces mots surement font mal au sein de HBO, qui s’est vu relégué derrière Netflix en tant que média.

Et l’histoire nous suggère aussi que HBO avait en fait beaucoup de chances de devenir Netflix avant même que Netflix existe dans le grand marché du streaming. C’est en 2005 que quelques cadres de HBO voulaient pousser la compagnie américaine à commencer à vendre des suscriptions en ligne au lieu de concentrer tous les efforts dans les grands distributeurs de TV payante. Il faut dire que 2005 était aussi une époque où même YouTube n’avait pas encore percé dans le marché, et donc tout ce qui était diffusion de vidéos en Internet était très peu développé.

Le premier coup a été raté, mais le pire est que HBO aura une deuxième chance en 2006 pour cette fois se faire propriétaires de Netflix. L’idée était d’acheter la compagnie qui était au début une entreprise pour louer des DVD par voie postale estimée au milliard de dollars.

Le deuxième coup a été raté aussi, et le reste est histoire. Netflix est maintenant estimé aux alentours des 300 milliards de dollars, et HBO n’a commencé son service de streaming sur internet que jusqu’en 2015, et maintenant le retard avec Netflix semble insurmontable.

Il est difficile de savoir avec certitude ce qu’aurait été de HBO s’ils auraient décider de continuer avec une de ces deux décisions. Comme mentionné avant, 2005 était encore une année très limitée en tant que pour la diffusion de contenu en ligne comme pour l’accès à internet de la part de la population, même aux États-Unis, la plupart de ménages n’avait pas une connexion internet.

Il est aussi difficile à déterminer les raisons réelles de l’explosion de Netflix, mais on peut se restreindre à penser que la plateforme à été crée dans le moment indiqué au lieu précis et que le contexte technologique et sociale était l’idéal pour son si rapide développement.

Le succès de Netflix est même arrivé à des niveaux qui franchissent les frontières de l’écran TV puisque la popularité de beaucoup de ses séries originales se reproduit dans des différents secteurs économiques. On peut désormais trouver des produits inspirés dans des séries comme Lupin, La Casa de Papel ou le dernier succès de la plateforme, la série sud-coréenne de Squid Game.

Les séries ont même percé des industries comme celle des jeux de casinos où des plateformes comme Vegas Slots Online offrent des jeux inspirés dans les différents lancements de Netflix. Les casinos en ligne ont su capitaliser avec l’offre de jeux gratuits et sans dépôts pour attirer un plus grand nombre de personnes. Les jeux sont même adaptés a des dispositifs mobiles comme les tablettes numériques ou les téléphones intelligents et ont aussi des applications mobiles à télécharger de l’App Store ou la Google Play Store. 

Maintenant, il n’y a pas que HBO qui prétend émuler Netflix sur le territoire de médias. Le marché s’est rendu si atomisé qu’on peut compter déjà sur Amazon Prime Vidéo, Disney +, Peacock, Hulu, et les classiques chaînes de médias sportifs comme ESPN qui veulent aussi entrer dans la roue.

Au niveau africain, MultiChoice est propriétaire de la plateforme de streaming Showmax qui est disponible dans 46 pays du continent africain et qui distribue un grand nombre de productions africaines en plus de produire des séries originales.

L’Afrique est un continent qui est suivi de près par Netflix, qui maintenant mise à une stratégie globale pour élargir son influence. Depuis quelques années maintenant, Netflix à lancé des catégories où on peut trouver du contenu exclusivement africain : Nollywood et Made in Africa.

De la même façon que le géant américain à fait avec Squid Game, l’idée est de développer le tissu cinématographique d’autres régions, et si bien Netflix a surtout misé pour l’instant sur le Nigéria, qui possède un puissant moteur de production, le portefeuille presque infini de la compagnie arrivera dans le reste de pays africains qui montreront un potentiel dans la production de films et séries. Il n’est qu’une question de temps jusqu’à voir une série africaine dans les tendances mondiales.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article