CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Circulation

Trois personnes grièvement blessées dans un accident de la circulation à Port-Gentil

Trois personnes grièvement blessées dans un accident de la circulation à Port-Gentil
L’état du bus, à l’origine de l’accident © 2021 D.R./Info241

Quelque jours seulement après la collision au quartier Badamier dans le 4e arrondissement de Port-Gentil, voici que la capitale économique enregistre à nouveau un énième accident de la route, à peine un kilomètre du dernier drame. Celui-ci s’est déroulé hier aux environs de 10h30 au quartier Cent Manguiers. Il s’agit entre autres de deux véhicules dont un RAV4 et un Coaster tout deux Toyota, qui sont rentrés en collision. Les populations impuissantes qui étaient en émoi, n’ont pu rien faire.

Moov Africa

Selon des témoignages, le véhicule de marque RAV4 se trouvant du côté droit de la bulle, en partance vers Matanda, pensant bien manœuvrer en reculant en sens contraire, a soudainement vu son véhicule être propulsé par l’énorme mastodonte Coaster qui roulait à vive allure sans frein à bord. Le conducteur du bus aurait refusé de prendre pour comptant les klaxons prioritaires de son semblable ainsi que les jeux de phare.

Une vue du RAV4 accidenté

« On était tous dehors quand l’autre tournait sa voiture. Quelques minutes seulement, juste une comme ça, on a écouté, bam ! C’est alors qu’on s’est levées toutes pour voir de quoi il s’agissait. Et là, trois personnes pissaient du sang. Le pire s’était déjà produit », nous relate Eunice Akouavi. Le bilan de cet accident de circulation est de trois personnes blessées gravement dont le chauffeur du RAV4 et deux autres passagers. Elles ont été conduites à l’hôpital régional de N’tchengue pour des soins urgents.

Il faut dire que depuis la finition des travaux de bitumage, un enfant a trouvé la mort en 2020 sur ce tronçon dû à l’excès de vitesse. Depuis sa mise en circulation, la route des Cent Manguiers demeure sans dos d’âne. Et les populations ne savent plus à quel saint se vouer tout simplement à cause de l’excès de vitesse sur cette axe routier. « Ouh ! Quand ils roulent ici, c’est à vive allure, sans même penser que il y a des personnes vivant là ! C’est le Far-Ouest ici. Chacun fait ce qui lui semble le mieux », souligne Agnès Koumba.

Une riveraine qui se lamente qu’une telle route demeure ainsi sans dos d’âne avec tous les revenus pétroliers que le pays de Léon Mba engrange par mois. Rappelons que dans ce quartier, on dénombre un accident routier chaque mois quasiment. Et que certains usagers de la route comme les chauffeurs, n’hésitent pas à lâcher l’accélérateur. Ce qui n’est pas sans conséquence. Les autorités administratives sont donc invitées à jouer leur rôle pour limiter les dégâts.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article