CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Le procès de l’ancien patron de la CNAMGS renvoyé à la prochaine session criminelle

Le procès de l’ancien patron de la CNAMGS renvoyé à la prochaine session criminelle
Le procès de l’ancien patron de la CNAMGS renvoyé à la prochaine session criminelle © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

Le procès pour détournements de fonds publics, blanchiment de capitaux, concussion et usage de faux de l’ancien directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), Renaud Allogho Akoue (42 ans), prévu ce lundi 28 juin au palais de justice de Libreville n’a pas eu lieu. Et pour cause, à la demande de ses avocats, l’affaire a été renvoyée à la prochaine session criminelle spéciale.

Détenu à la prison centrale de Libreville depuis le 27 novembre 2019, Renaud Allogho Akoue est accusé d’avoir distrait pas moins de 17 milliards des caisses de l’entreprise publique chargée d’assurer la prise en charge des frais de santé des gabonais les plus démunis. Il avait été appréhendé dans les locaux de cette entreprise le 13 novembre 2019 par des agents de la Direction générale des recherches (DGR).

Les 17 milliards présumés dérobés par ce patron proche de l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, Brice Laccruche Alihanga, lui aussi jeté en prison à la même période, proviendrait en grande partie de la dette impayée de l’organisme public vis-à-vis des pharmacies mais aussi de la falsification de certains documents de règlement des arriérés dus aux hôpitaux. Une belle somme portée disparue depuis lors.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève