CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Gabon vs RDC : un couac pour l’arrivée des stars expatriées du Gabon à Libreville

Gabon vs RDC : un couac pour l’arrivée des stars expatriées du Gabon à Libreville
Gabon vs RDC : un couac pour l’arrivée des stars expatriées du Gabon à Libreville © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

La confrontation décisive entre les Panthères du Gabon et Léopards de la RD Congo pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2021 promet de nombreux rebondissements. Alors que l’avion affrété par le Gabon pour rapatrier ses joueurs évoluant à l’étranger devait regagner Libreville ce lundi soir, le vol a tout simplement été annulé. En cause, une « défaillance technique » de l’aéronef.

Les stars internationales gabonaises qui seraient au complet, devaient regagner le Gabon ce lundi pour leur regroupement, selon les prévisions de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). Sauf qu’un hic mécanique est venu contrarier le projet de voyage aérien. L’avion de la compagnie Ethiopian Airlines, censé ramener les joueurs au pays, n’a pu décoller de la capitale française comme prévu.

Un contre-temps qui devrait rapidement être corrigé puisque les joueurs internationaux gabonais devraient quitter Paris ce mardi à 10h, promet une communiqué de la Fegafoot. Un retard dans la préparation des Panthères du Gabon qui affronteront ce jeudi à 15h30 à Franceville (Haut-Ogooué) la RD Congo pour une place à la prochaine CAN de football prévue au Cameroun.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève