Front social

Suspension de la CNAMGS dans les hôpitaux : les syndicats menacent de durcir le ton ce jeudi !

Suspension de la CNAMGS dans les hôpitaux : les syndicats menacent de durcir le ton ce jeudi !
Suspension de la CNAMGS dans les hôpitaux : les syndicats menacent de durcir le ton ce jeudi ! © 2022 D.R./Info241

Un mois après avoir décidé de la suspension des feuilles de soins et d’examens des assurés CNAMGS dans les hôpitaux publics, les syndicats de fonctionnaires à l’origine de la grogne seront en réunis en assemblée générale ce jeudi 16 juin. C’est ce qui ressort d’un point de presse du 10 juin du Syndicat des médecins fonctionnaires gabonais du Gabon (SYMEFOGA), du Syndicat national de la santé (SYNAS) et du Syndicat national du personnel de santé public du Gabon (SYNAPS-P-GA). Ils dénoncent le mutisme des autorités gabonais quant à leurs revendications restées lettres mortes.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Les assurés CNAMGS à nouveau refoulés des structures sanitaires publiques du Gabon

Le bras de fer entre le gouvernement et les syndicats de médecins et autres agents de santé se poursuit alors qu’on croyait à une accalmie. Dénonçant le mutisme du gouvernement sur leurs revendications à l’origine de la suspension le 5 mai dernier, des feuilles de soins et d’examens CNAMGS dans les hôpitaux publics, les 3 syndicats ont annoncé vendredi dernier, la tenue d’une importante assemblée générale ce jeudi 16 juin au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL).

Le point de presse des 3 syndicats ce 10 juin au CHUL

« Nous allons nous référer à la base pour leur dire que cela fait plus d’un mois que nous avons suspendu l’utilisation des feuilles de soins et les bons d’examens de la CNAMGS. Nous n’avons aucun retour, aucun frémissement  », a indiqué Christiane Mengue M’Asseko, présidente du SYMEFOGA. Avant de lever le ton : "Nous allons demander à la base, la conduite à tenir. Faut-il suspendre la CNAMGS jusqu’aux hospitalisations ? Faut-il donner une autre tournure plus forte à ce mouvement ?".

Un prochain durcissement de ton pourrait donc être décidé ce jeudi par les syndicats en colère qui déplorent le poids de la dette de la CNAMGS sur le bon fonctionnement des structures sanitaires du Gabon. Vivement que les autorités gabonaises qui avaient pourtant ouvert la voie au dialogue avec ces partenaires sociaux déminent au plus vite cette situation qui handicape les gabonais les plus vulnérables bénéficiant de la couverture santé de la CNAMGS, une structure publique elle aussi en proie à des difficultés financières.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article