CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Tensions

Médias : l’OPAM se vide de sa substance après l’élection d’un nouveau président

Médias : l’OPAM se vide de sa substance après l’élection d’un nouveau président
Médias : l’OPAM se vide de sa substance après l’élection d’un nouveau président © 2021 D.R./Info241

Après 2 ans de présidence de Guy Pierre Biteghe, patron de l’hebdomadaire « le Mbandja », l’Organisation patronale des médias (OPAM) a élu un autre confère, Telesphore Obame Ngomo à sa tête le samedi 4 septembre dernier au cours d’une assemblée générale élective tenue à Lambaréné, au centre du Gabon. Aussi curieux que cela puisse paraître, ce groupement patronal de médias privés enregistre des défections, et non des moindres, en cascade.

Moov Africa

Que se passe t-il au juste au sein de la corporation des éditeurs de presse, du moins ceux réunis autour de l’organisation patronale des médias (OPAM) ? Composé notamment des sites en ligne Gabonreview, Gabon Média Time, puis du groupe Nord Édition qui englobe le tabloïd Échos du Nord et ses suppléments dont le confidentiel, FD et récemment encore le site en ligne Échos du nord.com en plus de l’hebdomadaire le Mbandja, la Loupe et l’Aube, cette puissante organisation semble connaître une saignée depuis quelques jours.

Après que le groupe Oloumambe ait annoncé son retrait de cette organisation lundi dernier dans sa dernière parution, le tour est revenu mardi matin à Échos du Nord d’emboîter le pas à son confrère. Préférant chacun en ce qui le concerne, d’évoquer « des raisons personnelles de ses responsables » tout en souhaitant « bonne continuation dans la défense des intérêts de notre corporation  » pour Oloumambe. Tandis que le groupe Nord Édition justifie sa sortie de cette entité par le fait que : « les évolutions actuelles nous obligent à regarder plus loin et à scruter de nouveaux horizons ».

On le voit bien. Bien qu’ils se gardent de donner les véritables raisons qui motivent leur départ de cette organisation dont ils sont membres fondateurs, on pourrait clairement voir comme une guerre froide qui mettrait ces patrons de presses en collision avec Telesphore Obame Ngomo sur fond de d’approches et de visions de ce qui est de la conduite de l’OPAM. Pourtant journaliste de métier dont la plume et la connaissance des rouages de ce monde au Gabon et même au delà ne souffriraient d’aucune contestation, que serait-il reproché à ce point au patron du journal “le verbe de Ngomo” ?

Serait-ce sa stature de grand défenseur de la cause homosexuelle dont il est la figure de référence en matière de défense des droits de cette catégorie ou alors, ses confrères évitent de se confondre avec un personnage dont la ligne éditoriale est parfois jugée clivante, tantôt proche du pouvoir, tantôt plutôt pro opposition ? Seul l’avenir nous édifiera. Entre temps, il est à craindre une saignée continue qui pourrait finalement remettre à plat l’élection de Télésphore Obame Ngomo. Ce qui instaurerait un tout autre débat que celui de missele éba dont il est le transcripteur dans ses chroniques politiques sur les réseaux sociaux.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article