CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L’après Covid-19

L’Afrique a besoin de 252 milliards de dollars supplémentaires pour financer la relance post Covid-19

L’Afrique a besoin de 252 milliards de dollars supplémentaires pour financer la relance post Covid-19
L’Afrique a besoin de 252 milliards de dollars supplémentaires pour financer la relance post Covid-19 © 2021 D.R./Info241

L’Afrique a besoin d’un financement additionnel de 252 milliards de dollars (140 846,65 milliards de FCFA), au moins d’ici 2025 pour relancer son économie après les 33 milliards de dollars perçus comme quota des droits de tirages spéciaux (DTS), a annoncé vendredi le président sénégalais Macky Sall. Sall s’exprimait lors de la 12e séance plénière de la 76e session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Info241 sur Whatsapp

« Au regard de l’impact profond de la crise, l’Afrique a besoin d’un financement additionnel d’au moins 252 milliards de dollars d’ici 2025 pour contenir le choc et amorcer sa relance économique », a soutenu le président sénégalais assurant que les 33 milliards de dollars perçus comme quota dans le cadre des droits de tirages spéciaux (DTS) ont « juste servi à l’Afrique à renforcer sa résilience sanitaire, atténuer en partie l’impact de la crise et amorcer la relance économique ».

« Nous devons poursuivre les efforts de relance économique et c’est l’objectif du New deal avec l’Afrique issu du sommet de Paris du 18 mai dernier sur le financement des économies africaines », a rappelé le chef de l’Etat sénégalais. Il a, en outre, plaidé pour un assouplissement des règles de l’Organisation de coopération et de développement économiques(OCDE) pour libérer le potentiel d’investissement en Afrique.

Sall a, par ailleurs, souligné qu’il était nécessaire de penser à une réforme du conseil de sécurité des Nations Unies après 76 ans d’existence. « Il est temps que la composition du conseil de sécurité reflète les réalités des Nations unies du 21è siècle dans toute leurs diversités et non celle révolue du monde de l’après-guerre », a-t-il déclaré rappelant ainsi que son pays réaffirme son attachement à la position africaine commune exprimée à ce sujet.

Sur un autre plan, le président sénégalais a plaidé pour un renforcement du mandat de la mission multidimensionnelle intégré des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) et des pays du G5 Sahel. « Nous continuons de plaider pour que la MINUSMA soit dotée d’un mandat robuste pour lutter efficacement contre le terrorisme », a-t-il déclaré.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article