CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Championnat de boxe arabe Malabo 2021 : deux gabonais sacrés champions d’Afrique !

Championnat de boxe arabe Malabo 2021 : deux gabonais sacrés champions d’Afrique !
Championnat de boxe arabe Malabo 2021 : deux gabonais sacrés champions d’Afrique ! © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

C’est le résultat de la moisson d’hier soir à Malabo (Guinée équatoriale). En l’absence de la Namibie et du Mali, le premier championnat d’Afrique de boxe arabe s’est disputé dimanche soir entre le Gabon et la Guinée équatoriale. Sur les quatre combats professionnels qui ont constitué le plat de résistance de la soirée après celui amateur, les pugilistes gabonais Lilian Ragazino (60 kg) et Michel Mboumba (63kg) ont été sacrés champions.

Michel Mboumba arborant sa ceinture

Opposés à des boxeurs de bonne tenue, les gabonais ont fait jeu égal avec le pays hôte en terme de ceintures remportées. C’est tout d’abord Lilian Ragazino qui s’offrira la toute première ceinture gabonaise face à l’équato-guinéen Rosalindo Okon. Suivra ensuite Michel Mboumba, opposé à Esteban Meebu par KO. Une bonne moisson pour le Gabon qui avait aligné cinq athlètes dont le capitaine Lamas Ekomesse battu par décision des arbitres par Atanasio Obiang chez les moins de 66 kg.

Les combats d’hier

Le rendez-vous de Malabo était le grand test pour le Gabon avant le championnat mondial de la discipline qui aura lieu fin juillet début août à Moscou (Russie).

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève