Fronde interne

Union nationale : le torchon brule entre Paul Marie Gondjout et Paulette Missambo

Union nationale : le torchon brule entre Paul Marie Gondjout et Paulette Missambo
Union nationale : le torchon brule entre Paul Marie Gondjout et Paulette Missambo © 2022 D.R./Info241

Rien ne va plus dans la famille Union nationale (opposition radicale). Dans une lettre adressée à son ancienne challenger et désormais actuelle présidente de sa formation politique hier mercredi 26 janvier, Paul Marie Gondjout fustige la quasi totalité des premières grandes actions initiées par la nouvelle équipe dirigeante de l’Union Nationale.

Info241 sur Whatsapp

Articulé sur quatre points, la lettre de Paul Marie Gondjout adressée à la présidente de son parti est sans équivoque. Dans un ton incisif qui lui est reconnu, l’ancien candidat à la présidence de ce parti d’opposition gabonaise dénonce la plupart des grandes actions qu’a initié Paulette Missambo depuis qu’elle dirige leur parti commun, à l’issue du du Congrès du 13 novembre 2021.

De la délocalisation du siège officiel à ce que Paul Marie Gondjout assimile à une falsification du logo de l’UN à partir d’un forum WhatsApp, puisqu’il parle de “liberté prise avec le logo du parti”, à la nomination peu conforme de plusieurs militants à des postes de responsabilité ainsi que le lancement anti-statutaire d’une campagne d’adhésion des militants, le constat que dresse cette lettre est une vraie douche froide pour la nouvelle présidente de l’Union nationale.

Seulement, si la pertinence de certaines ou de la totalité de ces observations faîtes peut se révéler fondée, il apparaît clairement, selon plus d’un observateur que les passes d’armes actuelles entre le camp dit « clan Myboto » et le nouveau directoire du parti apparues avant, pendant et après le congrès du 13 novembre sont loin de s’estomper.

« Le risque de voir les deux blocs refondre en un seul pour un objectif commun était la principale crainte de plusieurs d’entre nous qui ont d’ailleurs prédit une implosion de l’Union nationale au sortir de ce congrès. Malheureusement, nous y sommes en dépit des déclarations avec de bonnes intentions. Les deux camps étaient allés trop loin dans l’adversité avant et pendant l’élection interne », nous confie un ancien cadre ayant pris ses distances avec le parti.

« Ils ont poussé le bouchon trop loin et c’est nous qui en faisons les frais. Plus rien ne sera comme avant. Les militants sont partagés et se regardent en chiens de faïence selon qu’ils sont proches de l’un ou de l’autre leader. Le plus triste, c’est que pendant qu’ils continuent de s’épier et se jeter les peaux de banane, les autres peaufinent leurs stratégies de conquête du pouvoir », assène cet autre militant proche de Paulette Missambo.

Avant que la réaction de Paulette Missambo à cette lettre ne soit rendue publique, il est très probable que celle-ci, si elle est est faite, apporterait à son tour d’autres révélations voir démentis sur les griefs qui sont lancés par Paul Marie Gondjout.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article