Femmes Actives
VAR

Gabon vs Libye à Franceville : Une victoire des Panthères favorisée par l’arbitrage ?

Gabon vs Libye à Franceville : Une victoire des Panthères favorisée par l’arbitrage ?
L’équipe gabonaise savourant hier, sa victoire sur penalty dans les vestiaires © 2021 D.R./Info241

Les Panthères du Gabon ont battu vendredi, les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye sur le score de 1 but à 0 au stade de Franceville. Un match comptant pour la 5e journée des éliminatoires du Mondial Qatar 2022. Une petite victoire sur penalty qui remet quelque peu en cause la qualité de l’arbitrage.

Moov Africa

C’est sous une pluie impitoyable que s’est joué hier, le match opposant les Panthères du Gabon à la sélection des Chevaliers de la Méditerranée. À domicile, dans leur tanière de prédilection et sans leur public contraint à rester chez eux afin de mieux lutter contre la pandémie à coronavirus, les Panthères se devaient, de ne pas perdre ce match face à leurs adversaires du jour qui avait gagné à la précédente rencontre 2 buts à 1, le 1er septembre dernier de l’année en cours.

Lire aussi >>> Qatar 2022 : Le Gabon prend sa revanche 1-0 sur la Libye à Franceville

C’est visiblement chose faite. Puisqu’ils ont remporté la partie ainsi que les 3 points qui vont avec. Le Gabon qui a été une malheureuse victime dans un enchaînement d’événements, vient de redresser la barque. Une victoire qui a créé tout de même moultes réactions à la 52e minute de jeu, lorsque l’arbitre du match a sifflé l’unique penalty de la partie en faveur de l’équipe nationale du Gabon suite à une « supposée » faute sur Mario Lemina en pleine surface de répartition.

« Moi, je trouve que c’est injuste de siffler une telle faute. Super Mario s’est laissé tomber tout bêtement et ça joué à son avantage. L’arbitre a eu un jugement autre », commente Clavaire Omanda, supporter. Ceci étant, cet arbitrage remet au devant de la scène, l’importance de la VAR dans certains pays africains et au Gabon en particulier, lors de telles rencontres aux enjeux cruciaux. Ce qui aurait très nécessairement, semble-t-il, permis au corps arbitral, de checker en vidéo ralentie, l’action entraînant le penalty.

L’arbitrage de ce vendredi a-t-il favorisé la victoire des poulains de Patrice Neveu ? C’est une question qui fait débat et dont seul le staff technique aurait la réponse. Sauf que dans le même ordre d’idée, à la 78e minutes plus exactement, et sur une persée très offensive de Mohamed Zubya, Jean-Noël Amonomé, le portier des Panthères, a craché le ballon devant une frappe de l’avant-centre Libyen plus altruiste qui va inscrire le but égalisateur. Il sera purement et simplement refusé pour une faute lourde sur le protecteur des cages gabonaises qui sont restées inviolées. Une attitude qui a entraîné une colère noire et la désolation du côté des Chevaliers de la Méditerranée.

Ce qui est sur, c’est que l’essentiel a été fait par Aubameyang et ses coéquipiers qui, grâce à cette victoire prouvent qu’ils sont encore vivant. Le 16 nombre prochain à Alexandrie, ils défieront les Egyptiens pour le compte de la 6e et dernière journée des éliminatoires sans enjeu puisque l’Egypte est déjà qualifié pour les barrages de ces éliminatoires. Désormais dans ce groupe F, ils récoltent trois points et se placent 2e derrière l’Égypte solide leader qui n’a pas pu venir à bout des Palancas Negras d’Angola (2-2). Avec ce match nul, ils gardent la tête et comptent 11 points synonymes de qualification. L’Angola ferme la marche 4e avec 4 points.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article