CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Choses vues

6 mois après, le drapeau gabonais en piteux état à la Chambre des comptes de Port-Gentil

6 mois après, le drapeau gabonais en piteux état à la Chambre des comptes de Port-Gentil
6 mois après, le drapeau gabonais en piteux état à la Chambre des comptes de Port-Gentil © 2021 D.R./Info241

Vert, jaune et bleu, trois couleurs chères à notre pays et qui constituent le drapeau de notre République est depuis plus de deux mois déjà, l’objet de toutes les conversations dans la capitale économique du Gabon à Port-Gentil (Ogooué-Maritime). Ce, du fait de la dégradation très avancée, de cet emblème de la patrie à la Chambre des comptes de l’Ogooué-Maritime.

Moov Africa

Lire aussi >>> La Chambre des comptes de l’Ogooué-Maritime ouvre ses portes à Port-Gentil

En effet, en berne depuis sa mise en service le 26 avril de l’année en cours par la Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, le bâtiment de la Chambre des comptes provinciale - implantée dans le quatrième arrondissement de Port-Gentil, plus précisément au quartier Ntchengué, en face du lycée Thuriaf Bantsantsa - est pointé du doigt. Décousu, déchiré et abîmé, celui-ci est dans un piteux état et ne reflète plus la bonne vitalité du pays.

Une autre vue du bâtiment administratif, inauguré il y a 6 mois

« J’ai ma fille de 12 ans qui m’a dit dans le taxi, maman regarde le drapeau est déchiré. J’avais honte. Car le chauffeur Malien s’est bien marré. C’est triste de voir ça sur ce beau bâtiment », se lamente Horia Essongué. Et pourtant au Gabon, la journée du drapeau est célébrée chaque 9 août. Une date qui aurait permis aux administrés de ce bâtiment de le changer convenablement afin de donner à ce symbole national plus de valeur et de dignité.

Bien que cette journée est aussi appelée journée nationale du drapeau gabonais, beaucoup ne l’a valorise point. Une date et pourtant qui commémore l’adoption de la loi n°56/60 portant modification de l’emblème national par l’Assemblée nationale. Une preuve du peu de crédit qu’accorde notre administration à la fois aux symboles nationaux et à la parole d’Ali Bongo qui avait pris soin d’instaurer cette journée en décembre 2009.

« Ça prouve à suffisance que le pays est dans l’ombre des ténèbres. Car comment comprendre que les plus hautes autorités de la province passent par là et elles n’essaient même pas de changer cette image », déplore Éric Alèka, habitant du quartier. Il faut retenir qu’un drapeau en tissu Ecofix a une durée de vie de 3 à 6 mois tandis qu’un drapeau en tissu Polyspun a une durée de vie de 6 à 12 mois.

Isabelle Rachiwa Rolango, le Premier président de cette juridiction financière décentralisée est donc invitée à revoir ce problème qui cristallise les débats dans la ville du sable.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article