11:57

Récompenses

Les Awards de l’info™ 2016 : les tendances après un mois de vote en ligne !


Culture
  • Les Awards de l’info™ 2016 : les tendances après un mois de vote en ligne ! © 2017 D.R./Info241
Publié le 5 février 2017 à 11h01min

Quasiment un mois après le lancement du site de votation en ligne des Awards de l’info, la participation est toujours aussi forte. Cette année encore pour la deuxième édition, la rédaction d’Info241 du groupe Binto Média, le groupe de communication territoriale et publique Continental Com Corporate et leurs partenaires, organisent les Awards de l’Info pour récompenser les Gabonais qui ont marqué l’actualité gabonaise en 2016. Chaque semaine, suivez l’évolution des votes.

Lire aussi >>> Awards de l’info™ : 65 jours pour élire les 10 meilleurs Gabonais de l’année 2016 !

La compétition est résolument engagée et le classement des meilleurs gabonais est toujours ouvert aux internautes du grand public. Le comité d’organisation, présidé cette année par le communicant gabonais, Rostano Mombo Nziengui, nous informe que le taux de participation a atteint l’imposant score de 10.000 visiteurs jour d’internautes prenant d’assaut le site de votation en ligne réalisé et sécurisé par l’agence graphique multimédia, BC Graphics, pour exprimer librement et démocratiquement leurs choix.

Qu’à cela ne tienne, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas dit un célèbre dicton. Il semblerait que ce soit un peu différent pour les Awards de l’info. Peu importe la catégorie en compétition, les têtes d’affiche demeurent les mêmes que la semaine passée. L’écrivaine Edna Marysca Merey Apinda conserve sa large avance sur ses adversaires. Tandis que dans la catégorie artiste de l’année Shan’L a du mal à inverser la tendance et reste deuxième derrière le groupe de rap engagé Movaiz Haleine, composé de Lord Ekomy Ndong et Maat Seigneur Lion.

Lire aussi >>> Les Awards de l’info™ 2016 : les tendances après la troisième semaine de votation en ligne

Le jeune avocat Anges Kevin Nzigou demeure lui aussi numéro un de la catégorie “citoyen de l’année”, même s’il est talonné par son compatriote Marceau Malekou. Du côté de la diaspora, l’analyste économiste Mays Mouissi est en passe, semble-t-il, d’être le meilleur Gabonais de la diaspora 2016. Pendant que sa concurrente, l’enseignante chercheur Laurence Ndong, membre de la société civile gabonaise et panafricaine, figure médiatique de la résistance de la diaspora gabonaise concentre le plus de vote en tant que femme gabonaise de l’année. Elle devance Chantal Myboto Gondjout de l’Union Nationale figure éponyme féminine de l’opposition gabonaise.

L’homme politique de l’année reste pour le moment Jean Ping, qui a enregistré une victoire diplomatique le 02 février dernier avec la résolution du Parlement européen qui jette totalement le discrédit sur la réélection contestée d’Ali Bongo, désormais qualifié d"illégitime" pars les eurodéputés. Dans cette catégorie, il devance le député démissionnaire du PDG Bertrand Zibi Abeghe, toujours détenu illégalement dans les geôles de la prison centrale par le régime autocratique de Libreville. Ali Bongo quant à lui ne se détache pas de sa troisième place. Ce, depuis plusieurs semaines, essuyant vraisemblablement un rejet populaire du peuple marqué par la crise post-électorale qui a endeuillé plusieurs familles gabonaises.

Du côté des sportifs, aucun changement est constaté. L’espoir du football gabonais, le talentueux pensionnaire de Sunderland (Première League anglaise), Didier Ibrahim Ndong est confortablement assis dans le fauteuil du sportif Gabonais de l’année. Au détriment du joueur phare du Borussia Dortmund, Pierre Emerick Aubameyang, qui paie certainement sa prestation trop limite, avec les Panthères du Gabon, sorties en première phase de poule de la CAN2017, bien qu’organisée au Gabon.

Désiré Ename de son côté, semble être serein. Tout comme la constance de son journal qui a désormais une version numérique ’’Echos Du Nord’’, première vente dans les kiosques gabonais. Il conserve lui aussi la première place dans sa catégorie, devançant de quelques voix son confrère de TV+, l’impétueux journaliste politique Joël Franck Nkoulou.

Dans la catégorie du ’’Gabonais en or’’ de l’année, les jeux sont serrés. Bertrand Zibi Abeghe, ancien député stratège du PDG, passé du côté de l’opposition gabonaise, emprisonné et torturé dans la prison centrale de Libreville fait la course en tête. Il devance, le très médiatique porte-parole de Jean Ping, l’énarque gabonais, Jean Gaspard Ntoytoule Ayi. Ce dernier est talonné par l’un des hommes forts du patronat gabonais, Jean Jacques Bourdette. L’homme d’affaire engagé et fin stratège du diplomate gabonais, qui travaille de manière acharnée pour le lobbying politique afin que Jean Ping soit investi dans les faits Président de la République gabonaise, revendiquant toujours sa victoire à la présidentielle du 27 août 2016.

Les des sont jetés mais la manche n’est pas encore gagnée. Chaque vote compte et la tendance peuvent s’inverser à tout moment. Il y a encore près d’un mois de vote. Rappelons que vos votes sont comptabilisés jusqu’au 10 mars à minuit, n’attendez plus et votez pour vos personnalités préférées sur le site dédié http://www.awards.info241.com. Les Awards de l’info 2016, lancés le 5 janvier dernier, est une votation en ligne qui met en compétition les 45 gabonais qui ont marqué l’année 2016 sous le prisme de l’actualité.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile