CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Santé

Une scientifique chinoise s’octroie le prix Nobel 2015 de médecine

Une scientifique chinoise s’octroie le prix Nobel 2015 de médecine
Une scientifique chinoise s’octroie le prix Nobel 2015 de médecine © 2015 D.R./Info241

Pendant des décennies, la Chine a espéré obtenir un prix Nobel dans les sciences. Aujourd’hui, c’est chose faite, grâce à une chercheuse qui a travaillé pendant des années dans l’ombre et aidé à développer un médicament contre le paludisme dans le cadre d’un projet militaire secret destiné à l’origine à aider le Vietnam dans sa guerre contre les États-Unis.

Moov Africa

Tu Youyou, 84 ans, partage le prix Nobel de médecine avec deux autres scientifiques, l’Irlandais William Campbell et le Japonais Satoshi Omura pour la découverte de l’avermectine, à l’origine d’un médicament contre des maladies dues aux nématodes (vers ronds). Mme Tu a été récompensée pour son travail dans l’isolement d’un médicament anti-paludisme inspiré par un ancien remède chinois. Elle est également devenue la première Chinoise à remporter un prix Nobel.

Jusqu’à l’annonce de lundi, Mme Tu n’était guère connue du grand public, même en Chine, pour son rôle dans la découverte faite en 1971, et malgré plusieurs tentatives, elle n’avait jamais été acceptée dans la si prestigieuse Académie nationale des sciences de Chine. Mais ses travaux et leur reconnaissance avec le Nobel qui en découle, lui ont valu une vague de félicitations méritées, fait de son nom une vedette sur les médias sociaux et suscité des louanges pour la recherche médicale en Chine.
Le Premier ministre Li Keqiang a félicité Mme Tu pour cette récompense, ainsi que le vice-Premier ministre Liu Yandong, qui est en charge de l’éducation, de la science et de la recherche en Chine. Mme Tu est apparue sur CCTV, où elle a déclaré que le prix était un « grand honneur », tout en refusant de recevoir tout le crédit pour son travail dans la découverte de l’artémisinine et de la dihydroartémisinine, extraite de l’armoise douce, ou Artemesia annua. « La découverte réussie de l’artémisinine est l’œuvre collective de l’équipe de recherche, et c’est un honneur collectif pour tous les scientifiques chinois », a-t-elle ajouté.

C’est en tant que jeune chercheuse que Tu Youyou fut recrutée par le gouvernement chinois pour travailler sur un projet militaire secret en 1969 pour trouver des médicaments anti-paludisme. Connu sous le nom de projet 523, il avait été lancé deux ans plus tôt à la demande du Vietnam du Nord, qui était alors en guerre avec les États-Unis, mais perdait de nombreux soldats par maladie. Mme Tu et ses coéquipiers passèrent au peigne fin d’anciens livres de médecine, des thérapies à base de plantes et des remèdes populaires, avant de compiler 640 traitements médicaux.

L’équipe a mené des recherches sur plus de 200 médicaments à base de plantes avant de se tourner plus tard vers l’armoise -un remède cité à l’origine dans un texte chinois par Ge Hong, un pharmacien du 4e siècle Ils ont constaté qu’un composé extrait de l’absinthe était efficace dans le traitement du paludisme. L’équipe a par la suite purifié le composé dans ds formes cristallines, qui s’est fait connaitre sous le nom d’artémisinine. En 2011, Mme Tu avait déjà été honorée avec le Prix de la recherche clinique médicale Lasker-DeBakey pour la découverte de l’artémisinine.

Avec Le Quotidien du Peuple

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article