Foncier

Litige foncier à Akanda : Les habitants d’Iyalala sollicitent l’arbitrage des autorités

Litige foncier à Akanda : Les habitants d’Iyalala sollicitent l’arbitrage des autorités
Litige foncier à Akanda : Les habitants d’Iyalala sollicitent l’arbitrage des autorités © 2021 D.R./Info241

Les populations d’Iyalala dans le 1er arrondissement de la commune d’Akanda (zone de Malibé 2) ne savent plus à quel saint se vouer. Pour attirer une nouvelle fois l’attention des autorités gabonaises, ils ont animé samedi un point de presse pour édifier l’opinion sur le litige foncier qui les oppose à la société de BTP Titane Constructions SA. Celle-ci revendique ces terres et propose une indemnisation ne tenant pas compte des investissements réalisés par les populations sur ces parcelles qu’elles occupent depuis des années.

Moov Africa

Les populations qui vivent dans cette zone de l’Estuaire, certaines depuis les années 80, ne comprennent toujours pas comment cette entreprise s’est faite propriétaire de ces terres. Ils ont rappelé que d’après l’histoire du village Iyalala, les premiers habitants étaient les employés de la carrière Martel dans les années 1980. La carrière Martel a créé des emplois dans la dite zone et par la même occasion a facilité la construction de l’ancien village baptisé Iyalala par les tous les premiers habitants d’Iyalala qui signifie la « lumière » en langue Nzébi.

Une autre vue des habitants présents à ce point de presse

« Conscient des procédures et réglementation en vigueur en matière de foncier et urbanisme, nous nous sommes individuellement rapproché des différentes administrations en charge de la régularisation foncière avant la création en 2012 de l’Agence nationale de l’urbanisme des travaux topographiques et du cadastre (ANUTTC) », a indiqué le collectif. Avant d’ajouter : « Pour certains parmi nous, les procédures ont régulièrement suivi leur cours jusqu’à atteindre un niveau bloquant pour des raisons aujourd’hui à peine perceptibles ».

La société Titane Constructions SA se propose de régulariser les populations antérieurement installées sur ce site à des couts de cession de parcelles compris entre 20.000 et 30.000 francs CFA le mètre carré. Une situation qui est loin d’arranger le collectif des habitants d’Iyalala au regard de leur position. « Nous voulons saluer ici cette tentative dite conciliatrice de la société quand nous savons les différentes situations économiques des populations que nous représentons et le coup très onéreux des matériaux et travaux d’aménagement entrepris par celles-ci pour l’aménagement de ce site », a déploré le collectif.

Non satisfait des échanges entrepris avec la société Titane Construction SA et conscient des manquements observés dans le cadre de la procédure d’attribution de leur titre foncier, le collectif des habitants d’Iyalala sollicite l’intervention et l’arbitrage des plus hautes autorités afin de permettre aux populations de ce quartier de jouir des droits de propriétés des parcelles sur lesquelles elles sont installées dans le strict respect des procédures en vigueur.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article