Clicky


Braconnage

Lambaréné : Un éléphant retrouvé flottant sur l’Ogooué, finit dans le ventre des riverains

Lambaréné : Un éléphant retrouvé flottant sur l’Ogooué, finit dans le ventre des riverains
Lambaréné : Un éléphant retrouvé flottant sur l’Ogooué, finit dans le ventre des riverains © 2022 D.R./Info241

Plusieurs habitants de la commune de Lambaréné auront de quoi se nourrir amplement pour les prochains jours. Et pour cause, un éléphant adulte a été retrouvé vendredi à l’aube flottant sur les eaux de l’Ogooué. Selon un écogarde, il aurait été tué par des braconniers avant d’échouer dans le plus grand fleuve du Gabon. Le pachyderme dont la trompe, la queue et les défenses avaient été soustraites par les malfrats, a fini sa course dans les casseroles des riverains.

Info241 sur Whatsapp

Un fait plutôt insolite s’est produit aux abords du fleuve Ogooué ce vendredi matin. Un éléphant d’âge adulte a été retrouvé mort dans les eaux par des riverains du premier arrondissement de la capitale de la province du Moyen-Ogooué. Selon les premières constations d’usage faites par les écogardes, le pachyderme aurait été abattu dans la Ngounié, l’autre affluant de l’Ogooué de le province sœur de la Ngounié.

L’animal flottant dans les eaux de l’Ogooué

L’animal aura été ensuite transporté par les courants marins du fleuve jusqu’à chavirer aux abords de l’Ogooué à Lambaréné. Toujours selon les écogardes, cet éléphant aurait été abattu 10 jours auparavant par ses bourreaux qui courent toujours. C’est d’ailleurs ces experts de la protection animale qui ont fini par ordonner que l’animal finissent dans les marmites des riverains avec l’interdiction formelle de vendre la chair de l’animal à quiconque.

Une nouvelle qui a réjoui les riverains des quartiers Magnang, Lalala, Château et du Point V tous situés dans le premier arrondissement de Lambaréné. L’animal de plusieurs tonnes a été partagé entre les chanceux riverains qui devraient avoir beaucoup de viande pour passer d’agréables fêtes de fin d’année. Les braconniers quant à eux pourraient eux ne jamais être inquiétés pour avoir tué cette espèce protégée par de nombreuses lois au Gabon.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article