CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Militaires hors-la-loi

La hiérarchie militaire gabonaise « excédée » par les énormes déviances de ses agents !

La hiérarchie militaire gabonaise « excédée » par les énormes déviances de ses agents !
Le général Ditengou s’adressant hier aux militaires gabonais © 2021 D.R./Info241

Les agents des forces armées gabonaises seraient-ils hors de contrôle ? Oui, à en croire la hiérarchie militaire qui a dû hier sortir de son silence pour condamner et promettre des radiations aux agents indélicats qui manquent au code de l’honneur militaire et à la déontologie. C’est le patron des forces armées gabonaises (FAG), le général de division Yves Ditengou, qui s’est fait le devoir de porter le désormais message de fermeté des autorités contre des militaires enclin à devenir des hors-la-loi.

Info241 sur Whatsapp

Le camp Aïssat de Libreville grouillait de corps habillé ce mardi. Et pour cause, le chef d’état major général des forces armées gabonaises, Yves Ditengou, les a réuni pour leur passer un sacré savon sur leurs nombreuses déviances déplorables, devenues récurrentes ces derniers mois tant sur les réseaux sociaux que dans le rayon judiciaire. Au chapitre de ceux-ci figurent en bonne place les bagarres entre agents, la consommation de drogue et stupéfiants...

Lire aussi >>> Des policiers gabonais lourdement armés font évader un des leurs emprisonné à Tchibanga

Dans son adresse aux militaires, le général Yves Ditengou a dressé un tableau quelque peu exhaustif des dérives constatées par la hiérarchie : « outre les abandons de poste qui sont légion, il s’agit d’abord de la consommation abusive d’alcool, de la vente et de la consommation de stupéfiants tels que le chanvre indien, cocaïne, héroïne et produits psychotropes du genre Tramadol ».

Les révélations du patron des Forces armées gabonaises (FAG) font froid dans le dos. « Il ne passe plus un jour sans qu’un militaire des FAG ne soit déferré pour possession de produits illicites ou impliqués dans les réseaux d’écoulement de ceux-ci », a déclaré le général Yves Ditengou devant l’assemblée de militaires. De quoi laisser songeur sur la moralité de ses agents et les valeurs qu’ils défendent au service de la nation.

Des agissements des hommes en arme qui excèdent en haut lieu y compris le ministre de la Défense Michael Moussa Adamo. « S’agissant des rixes et autres, le ministre de la Défense est excédé, je dis bien excédé ! J’ai reçu tout comme mes collègues de la gendarmerie nationale et de la garde républicaine, des instructions fermes de sa part et je ne transigerai pas. C’est désormais tolérance zéro », a menacé le général Ditengou.

Des menaces de sanctions qui montrent bien la complicité tacite des autorités militaires quant à ces dérives pourtant dénoncées depuis des lustres. Et le général Yves Ditengou de promettre : « Tout militaire impliqué sera systématiquement traduit devant un conseil de discipline avec une sanction : la radiation avec perte d’effets et attributs médiatisée pour servir d’exemple ». Voilà qui est dit. Espérons tout bonnement que le message soit reçu par les intéressés.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article