CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Mesures conservatoires

Evasion armée à Tchibanga : Déjà 4 policiers hauts gradés suspendus à titre conservatoire

Evasion armée à Tchibanga : Déjà 4 policiers hauts gradés suspendus à titre conservatoire
Evasion armée à Tchibanga : Déjà 4 policiers hauts gradés suspendus à titre conservatoire © 2021 D.R./Info241

L’évasion armée dirigée dimanche par des agents de police au pénitencier de Tchibanga (Nyanga) commence à faire tomber des têtes. En attendant les conclusions de l’enquête ouverte sur cette évasion inédite qui déshonore les forces de l’ordre, le commandement en chef des forces de police nationale a procédé hier à la suspension de quatre hauts gradés de la police, soupçonnés d’être impliqués dans ladite opération policière illégale.

Moov Africa

Lire aussi >>> Des policiers gabonais lourdement armés font évader un des leurs emprisonné à Tchibanga

La décision prise en urgence dimanche, concerne de hauts fonctionnaires de police de la ville de Tchibanga où a eu lieu l’évasion spectaculaire. Il s’agit du colonel Abraham Elanga (directeur régional des Polices urbaines sud) et des commandants Jean Martin Litouki (commissaire central de Tchibanga), Hughes Noël Ekang Ekomie (chef d’antenne PJ de la Nyanga) et Lery-Gael Moussavou-Mbongo (chef d’antenne OCLAD Nyanga). Ces quatre hauts gradés étaient déjà sous le coup de procédures disciplinaires intentées contre eux dans cette affaire qui fait grand bruit depuis hier.

La décision prise par le général de division Serge Hervé Ngoma précise que ces quatre policiers « sont mis, toutes affaires cessante, à la disposition de l’Inspection générale des forces de polices nationales pour les besoins des enquêtes en cours ». Les mettant ainsi à la disposition de la justice et d’une possible incarcération. Un préalable que n’aurait pas attendu le parquet de Tchibanga lors de la mise sous mandat de dépôt du commandant de police de la DGDI Patrick Moubogha qui a bénéficié de cette évasion armée de ses collègues.

Durant la durée de la procédure d’enquête, l’intérim du directeur de régional des polices urbaines sud, du commissaire central de Tchibanga et des chefs d’antenne de la Police judiciaire et de l’Office central de lutte anti-drogue (OCLAD) devront être annoncés par la Direction générale de l’organisation et des personnels en vue de la continuité du service, souligne le commandement en chef des forces de police nationale.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article