CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Centrafrique : 5 morts dont un enfant dans l’explosion d’une mine dans le nord-ouest

Centrafrique : 5 morts dont un enfant dans l’explosion d’une mine dans le nord-ouest
Centrafrique : 5 morts dont un enfant dans l’explosion d’une mine dans le nord-ouest © 2021 D.R./Info241

Info241 sur Whatsapp

Cinq civils ont trouvé la mort dimanche au passage de leur motocyclette sur une mine implantée par des rebelles près de la ville de Bocaranga dans le nord-ouest de la Centrafrique. « Les victimes étaient parties de la ville de Paoua pour rejoindre la localité de Ndim, mais au niveau du village Bowara, la motocyclette qui les transportait, est montée sur une mine. Les cinq personnes dont un enfant de quatre ans sont décédés déchiquetées par la mine  », a expliqué Gervil Jean Beninga de Ngakoutou, député de la 2e circonscription de Bocaranga.

Pour rappel, une autre mine avait explosé le 29 mai à Bondiba (nord-ouest de la Centrafrique) tuant trois mercenaires russes et deux policiers centrafricains. La Mission onusienne en RCA (Minusca) avait annoncé le 19 mai 2021, le lancement d’une opération de recherche et de destruction des mines plantées par les rebelles dans l’ouest de la République centrafricaine. Mais le 9 septembre, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) est revenue sur sa décision, annonçant avoir interrompu ses activités de déminage d’engins explosifs dans deux préfectures de l’ouest du pays.

Le major Ibrahim Atikou, porte-parole de la force militaire de la Minusca, avait précisé que ces activités avaient été arrêtées dans les préfectures de la Nana Mambéré et de l’Ouham Pendé suite aux rumeurs selon lesquelles la mission serait de connivence avec des groupes armés et leur fournirait des mines antipersonnel. Il avait regretté que de tels explosifs aient tué sept civils et blessé grièvement plusieurs autres depuis le 20 août, amenant la Minusca à décider de déminer des axes routiers dans les préfectures concernées, précisant ainsi que quelque 40km avaient déjà été nettoyés.

Selon le major Atikou, les travaux de déminage reprendront lorsque la tension aura baissé. L’utilisation de ces mines dans l’ouest du pays a débuté dès le déclenchement en début d’année de l’offensive de l’armée centrafricaine contre les positions des rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC).

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève