Diplomatie

Ali Bongo a reçu les lettres de créances de trois nouveaux ambassadeurs accrédités au Gabon

Ali Bongo a reçu les lettres de créances de trois nouveaux ambassadeurs accrédités au Gabon
L’entretien accordé à l’ambassadeur japonais © 2020 D.R./Info241

Jeudi très diplomatique au palais présidentiel de Libreville. Ali Bongo y a reçu les lettres de créances de trois nouveaux ambassadeurs accrédités au Gabon. Il s’agit de l’ambassadeur du Japon, de Côte d’Ivoire et du Venezuela. Par la même occasion, le président gabonais a reçu les lettres de rappels de leurs prédécesseurs « conformément à la pratique diplomatique », précise un communiqué de la présidence gabonaise parvenu à la rédaction d’Info241.

Le Japon, la Côte d’Ivoire et le Venezuela ont désormais leurs nouveaux ambassadeurs accrédités au Gabon. C’est l’objet de la cérémonie solennelle qui s’est tenue ce jeudi au palais du Bord de mer de Libreville. Comme le veut la tradition, Ali Bongo a reçu leurs lettres de créances, officialisant leurs prises de fonction dans notre pays.

Ali Bongo avec l’ambassadeur ivoirien au Gabon

Les nouveaux ambassadeurs ont été reçus tour à tour au cours d’un entretien. Il s’agit de Nelson Javier Ortega Bonilla, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Bolivarienne du Venezuela avec résidence à Malabo (Guinée Equatoriale). Mais aussi de Kouadio Nicolas Kouakou, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Côte d’Ivoire avec Résidence à Libreville. Enfin, Shuji Noguchi, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon avec résidence à Libreville.

L’échange avec l’ambassadeur du Venezuela au Gabon

Selon le communiqué de la Présidence gabonaise, Ali Bongo « s’est entretenu avec les nouveaux chefs de mission diplomatique en République gabonaise sur les questions de coopération bilatérale et multiforme entre le Gabon et leurs pays respectifs ».


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article