Insolite

Une ministre gabonaise dit avoir vu Dieu et le « libérateur de la race noire » au Congo

Une ministre gabonaise dit avoir vu Dieu et le « libérateur de la race noire » au Congo
La ministre Aubierge Sylvine Ngoma et « Papa » Simon Kimbangu Kiangani © 2021 D.R./Info241

Encore un énième scandale touchant le gouvernement gabonais. Cette fois, il est d’ordre religieux et spirituel. Selon nos confrères congolais de CWTV, la ministre déléguée gabonaise à la Fonction publique, Aubierge Sylvine Ngoma, voue un culte sans fin pour le chef spirituel congolais Simon Kimbangu Kiangani (3e réincarnation de Simon Kimbangu, mort en 1951), considéré par ses fidèles dont la ministre, comme étant à fois le Saint-Esprit et le « libérateur de la race noire ». Dans un extrait vidéo, on voit la ministre s’agenouiller devant celui qu’elle considère comme étant « Dieu ».

Moov Africa

L’on sait désormais comment occupe leur temps libre les membres du gouvernement d’Ossouka Raponda. L’adjointe de la ministre Madeleine Edmée Berre, Aubierge Sylvine Ngoma, a été surprise par des reporters congolais dans le temple de « Papa » Simon Kimbangu Kiangani dans la « ville sainte » de Nkamba (RD Congo). Dans un extrait du reportage du journal télévisé de 19h de CWTV de mercredi dernier, on y voit la ministre déléguée ne pas manquer de superlatifs pour désigner ce « Dieu » africain à qui elle voue un culte de tous les instants.

Le discours de la ministre au temple de Nkamba

Selon cette fidèle de l’Eglise de Jésus Christ sur la terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu (EJCSK), « cette terre sacrée de Nkamba a la particularité de bénir et de purifier l’être humain », a déclaré le 12 octobre dernier Aubierge Sylvine Ngoma lors d’une cérémonie officielle dans ce temple des kimbaguistes. « Aucune personne sur cette terre ne peut prédire les évènements avec exactitudes, s’il n’est pas divin », s’est-elle justifiée pour parler du chef spirituel Simon Kimbangu Kiangani.

« Aujourd’hui nous sommes les plus heureux parce que, nous qui connaissons que, vous êtes Dieu. Papa Simon Kimbangu Kiangani la terre entière vous appartient. Fort longtemps que le monde vous ignorera, nous allons jamais vivre la paix physique, morale, matérielle et spirituelle », s’est-elle fendue dans un long discours à la tribune officielle de ce temple de Nkamba. Une bien curieuse manière d’occuper son temps à l’étranger en pleine crise de coronavirus et des restrictions touchant aux voyages dans la sous-région.

Il faut que l’Eglise Kimbanguiste, née du Mouvement religieux amorcé le mercredi 6 avril 1921 par sa « divinité » Papa Simon Kimbangu draine du beau monde dans cette ville considérée comme la « Nouvelle Jérusalem ». Cette église reconnue comme une institution religieuse depuis le 24 décembre 1959 par l’Etat Colonial Belge, voit s’agenouiller devant son chef spirituel, plusieurs grands visiteurs et fidèles du monde dont la ministre gabonaise.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article