CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

RD Congo : Deux membres d’une ONG humanitaire suspendus pour déviances sexuelles

RD Congo : Deux membres d’une ONG humanitaire suspendus pour déviances sexuelles
RD Congo : Deux membres d’une ONG humanitaire suspendus pour déviances sexuelles © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

L’ONG britannique Oxfam a indiqué vendredi avoir suspendu deux employés dans le cadre d’une enquête sur des accusations de comportements sexuels inappropriés en République démocratique du Congo. L’organisation humanitaire avait déjà été plongée dans la tourmente en 2018 pour des abus sexuels commis en Haïti par certains de ses employés après le séisme de 2010.

« Nous pouvons confirmer avoir suspendu deux membres de l’équipe d’Oxfam en République démocratique du Congo dans le cadre d’une enquête externe en cours, que nous avons établie en novembre dernier, sur des allégations d’abus de pouvoir, notamment de harcèlement et d’inconduite sexuelle », a indiqué une porte-parole de l’organisation dans un communiqué.

Selon le journal britannique Times, 22 employés anciens et actuels d’Oxfam ont adressé en février une lettre de 10 pages à la direction d’Oxfam, y détaillant des accusations de fraude, corruption, harcèlement sexuel, abus, menaces et intimidation contre 11 personnes. Des sources citées par le journal précisent que des accusations avaient été signalées à la hiérarchie de manière répétée depuis 2015. L’ONG est active en RDC depuis 1961 et travaille actuellement dans six provinces.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève