CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Retour d’Ali Bongo

Raymond Ndong Sima doute des capacités d’Ali Bongo « à assumer ses fonctions »

Raymond Ndong Sima doute des capacités d’Ali Bongo « à assumer ses fonctions »
Raymond Ndong Sima doute des capacités d’Ali Bongo « à assumer ses fonctions » © 2019 D.R./Info241

Le « voyage éclair » d’Ali Bongo le mardi 15 janvier continue de nourrir les suspicions. Son ancien Premier ministre, Raymond Ndong Sima, a laissé entendre ce jeudi un « doute croissant » quant à la capacité d’Ali Bongo « à assumer pleinement les charges de sa fonction » à la tête du Gabon. Une réaction qui en dit long sur ce voyage conçu uniquement pour donner « un semblant de légalité » à la « régence » actuelle du palais du Bord de mer. Avertissant que ces « agissements mettent inutilement en péril la paix intérieure du pays ».

Moov Africa

Après le black-out médiatique sur cérémonie de prestation de serment des membres du nouveau gouvernement qui a lieu mardi, plusieurs acteurs politiques annoncent leur scepticisme. C’est le cas de l’ancien Premier ministre d’Ali Bongo qui s’est exprimé sur la question sur sa page Facebook ce jeudi.

Raymond Ndong Sima regrette que lors de son « voyage éclair », Ali Bongo n’ait « pas mis cette occasion à profit pour rencontrer la population l’espace de quelques minutes et dissiper ses doutes ». Et d’ajouter : « Ceux qui ont organisé ce voyage ont juste voulu assurer, derrière un semblant de légalité, la continuité du pouvoir en place ».

Le post d’inquiétudes de Raymond Ndong Sima

Et l’ancien Premier ministre de dénoncer « le déroulé de la cérémonie comme toute la séquence allant de son arrivée secrète, à l’éloignement des médias, l’absence d’audience en dehors du cercle déjà à la manœuvre, l’annulation du conseil des ministres annoncé et finalement son retour rapide et tout aussi discret pour le Maroc ». Ces éléments troubles « accroissent significativement le doute sur sa capacité réelle à assumer pleinement les charges de sa fonction ».

Fort de quoi, Ndong Sima rappelle que « Le Gabon n’est pas un royaume. Il n’appartient pas à un groupe d’individus quelle que soit la confiance dont ses membres peuvent se prévaloir de la part du président de la république de statuer en lieu et place du peuple et d’instaurer en quelque sorte une régence ». Et de conclure que « De tels agissements mettent inutilement en péril la paix intérieure du pays ».

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article