Cherté de la vie

Libreville désormais 7e ville la plus chère d’Afrique et la 33e mondiale !

Libreville désormais 7e ville la plus chère d’Afrique et la 33e mondiale !
Libreville désormais 7e ville la plus chère d’Afrique et la 33e mondiale ! © 2017 D.R./Info241

Malgré les promesses d’Ali Bongo d’en finir avec la vie chère au Gabon, Libreville est plus que jamais parmi les capitales africaines aux coûts de vie les plus élevés. C’est ce qu’indique un récent rapport du cabinet américain Mercer publié le 21 juin. Ce rapport place le pays dirigé par Ali Bongo depuis 2009, à la 7e place africaine de la cherté de la vie et à la 33e place mondiale de liste des destinations d’expatriation professionnelle les plus onéreuses !

Moov Africa

Lire aussi >>> Ali Bongo veut faire la guerre à la cherté de la vie au Gabon

La politique d’Ali Bongo pour lutter contre la vie chère des gabonais est loin d’être un succès. A en croire Mercer Human Consulting, notre pays est dans le top 10 des capitales africaines aux coûts de vie les plus élevés. Un casse-tête insoluble pour le gouvernement qui ne semble pas parvenir à trouver de solutions durables malgré l’annonce de la mise en place d’une mercuriale de prix et des cellules de surveillance contre la vie chère.

Au sommet de cette pyramide africaine, la capitale gabonaise arrive derrière respectivement Luanda (Angola, 1er), Victoria (Seychelles, 2e), N’Djamena (Tchad, 3e), Kinshasa (RD Congo, 4e), Lagos (Nigéria, 5e) et Brazzaville (Congo, 6e). Parmi les causes de ces flambées des prix au Gabon figurent la multiplicité de taxes municipales et l’instauration récente de la Contribution spéciale de solidarité, mise en place par le gouvernement Issoze Ngondet.

Lire aussi >>> Le Gabon créera une brigade interministérielle pour lutter contre la vie chère

Seuls à trouver leur compte face à ce coût élevé de la vie, les travailleurs expatriés. En effet, plusieurs multinationales établissent les salaires et avantages de leurs personnels travaillant à l’étranger sur la base de ces indicateurs. Les employés expatriés au Gabon figurent donc logiquement parmi les mieux payés du continent. D’où les grands écarts salariaux qui existent avec leurs collègues nationaux exécutant pourtant les mêmes tâches professionnelles.

Au niveau mondial, Luanda (Angola) a repris à Hong Kong (2e) le titre de ville la plus chère du monde pour les expatriés, devant respectivement Tokyo (3e), Zurich (4e), Singapour (5e), Séoul (6e), Genève (7e), Shangai (8e), New York (9e) et Berne (10e). Détrônée en 2016, la capitale angolaise retrouve son rang « malgré la dépréciation de sa devise par rap-ort au dollar américain ».

La 23e édition de l’enquête de Mercer Human Consulting a été réalisée en mars 2017 et prend pour référence la ville de New York (9e cette année) et le dollar américain. Plus de 200 métropoles sont comparées, sur des dizaines de paramètres, comme le coût du transport, de la nourriture, de l’habillement, des loisirs, des appareils ménagers et du logement.

Créé en 1937, Mercer est le leader mondial du conseil en ressources humaines, en santé prévoyance, en gestion des talents, en retraite et en investissements. Grâce à l’expertise de ses 21 000 collaborateurs présents dans plus de 40 pays grâce à 140 implantations, Mercer accompagne aujourd’hui plus de 28 000 clients à travers le monde - grands groupes internationaux, ETI, PME et TPE - pour améliorer la santé, l’engagement et la performance de leur atout principal : leur capital humain.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article