CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Athlétisme

La sprinteuse gabonaise Pierrick Linda Moulin n’ira plus aux Jeux Olympiques de Tokyo !

La sprinteuse gabonaise Pierrick Linda Moulin n’ira plus aux Jeux Olympiques de Tokyo !
La sprinteuse gabonaise Pierrick Linda Moulin n’ira plus aux Jeux Olympiques de Tokyo ! © 2021 D.R./Info241

Grosse désillusion pour l’athlétisme gabonais et pour la sprinteuse Pierrick Linda Moulin. Alors qu’on planchait sur deux représentants du Gabon aux Jeux Olympiques de Tokyo, il n’en sera rien. Le Gabon ne pourra aligner qu’un seul athlète, il s’agit de Guy Maganga Gorra sur le 100m. Une disqualification que ne comprend pas Pierrick-Linda Moulin qui n’a pas manqué de dénoncer « la manière de faire les choses » du Comité olympique gabonais (COG) et de la Fédération gabonaise d’athlétisme.

Moov Africa

Pierrick-Linda Moulin ne prendra pas part aux prochains JO qui auront lieu du 23 juillet au 8 août 2021. L’athlète gabonaise de 19 ans du 100m n’a pas caché sa désolation alors qu’elle devait être la 7e du convoi gabonais à ces jeux d’été, rêve de tout athlète de haut niveau. « Je ne sais pas pourquoi au départ, et pour quelle raison, le comité Olympique gabonais m’a dit que j’étais qualifiée pour les Jeux olympiques de Tokyo », s’est étonnée Pierrick-Linda Moulin.

La sprinteuse gabonaise ici aux championnats de France 2020

« Finalement, au dernier moment, la fédération et le COG me disent le contraire. Je suis très déçue par cette manière de faire les choses », a déclaré dépité la sprinteuse à nos confrères de l’Union, qui venait d’appendre qu’elle ne représenterait pas le Gabon à ces Jeux. Selon certaines indiscrétions, le COG et la fédération se seraient basés uniquement sur les résultats de 2019 pour annoncer tout d’abord la qualification de la sprinteuse évoluant en France à l’Entente Athlétique Rhône Vercors à Valence (Drôme).

Or entre le renvoi des JO à cette année, le ranking mondial a évolué et le Gabon n’a donc plus qu’une place qu’en raison du principe d’universalité. Les responsables olympiques n’ont eu d’autre choix que de l’attribuer à Guy Maganga Gorra. Une peine pour la sprinteuse gabonaise qui n’avait du reste pas obtenu son ticket par ses propres performances sportives. De quoi laisser songeur sur la future prestation du Gabon aux JO avec un représentant qui a dégringolé de la 35e place mondiale à la 64e.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article