CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Incendie

Le marché de Mont-Bouët à nouveau sous les flammes

Le marché de Mont-Bouët à nouveau sous les flammes
Le marché de Mont-Bouët à nouveau sous les flammes © 2014 D.R./Info241

Une partie du marché Mont-Bouët, le plus grand de la capitale gabonaise gabonaise est en flammes depuis 4 heures du matin. Un incendie dont on ignore toujours les origines s’y est déclaré réduisant en cendres une bonne partie de l’espace commercial du côté de Petit-Paris.

Moov Africa

Qui a mis le feu au marché der Mont-Bouët ? C’est la question qui brûle les lèvres des commerçants et autres propriétaires des magasins qui ont été rasés par un incendie survenu pendant que les occupants des lieux dormaient.

Les incendies sont légions au marché Mont-Bouët, mais celui-ci fait suite à un autre survenu récemment et qui avait décimé la quasi-totalité de la partie nord du marché principalement occupé par des salons de coutures, des box de friperie, des dos-tournés et autres commerces vers lesquels se ruaient au quotidien gabonais et gabonaises.

Les origines restent pour le moment inconnues. Mais les dégâts eux se chiffrent à coup de millions de francs CFA, au grand dam des commerçants qui déclarent avoir perdu une bonne partie de leur vie.

Les magasins rasés par le sinistre seraient pour la plupart détenus par des sujets libanais, mauritaniens, maliens, sénégalais et autres qui proposaient plusieurs choses en même temps.

Source : Jonas Moulenda

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article