Diplomatie

Le Gabon convoite un siège de membre au Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Le Gabon convoite un siège de membre au Conseil des droits de l’homme de l’ONU
La ministre gabonaise de la Justice prenant part à une précédente réunion à Génève, siège du CDH © 2020 D.R./Info241

Alors que le Gabon dirigé par Ali Bongo depuis 2009 est loin d’être un exemple en matière de droits de l’homme, le pays est tout de même candidat au prestigieux Conseil des droits de l’homme (CDH) de l’ONU. Le Gabon qui en avait assuré la présidence en 2014, veut refaire partie des 47 Etats de ce conseil onusien chargé de voter des résolutions non contraignantes mais susceptibles de peser sur la politique des États du monde. Verdict ce 13 octobre !



Une grande ambition diplomatique pour un conseil des droits de l’homme dont la crédibilité est sans cesse entachée par la présence de nombreux pays peu respectueux des droits de l’homme, et donc par la réticence de cette commission créée en 1946, à en condamner les nombreuses violations des 193 Etats-membres des Nations-Unies.

Ce mandat de membre de 3 ans couvrira la période 2021-2024. D’autres pays tels que la Côte-d’Ivoire, le Malawi et le Sénégal sont également candidats pour l’un des quatre des 13 sièges disponibles à l’Afrique au sein de cette institution internationale. Ce, en raison de la sortie du CDH de l’Angola, du Nigéria, de la République démocratique du Congo et du Sénégal dont le mandat africain prend fin en décembre. Rappelons que la qualité de membre du Conseil s’accompagne de la responsabilité de respecter des standards élevés en matière de droits de l’homme.

La composition des 47 gendarmes des droits de l’homme à travers le monde, respecte le principe d’une répartition géographique équitable. Les 47 sièges du CDH sont répartis comme suit :

  • États africains : 13 sièges
  • États d’Asie-Pacifique : 13 sièges
  • États d’Amérique latine et des Caraïbes : 8 sièges
  • États d’Europe occidentale et autres : 7 sièges
  • États d’Europe de l’Est : 6 sièges

Le verdict qui sera connu le 13 octobre ne fait l’objet d’aucun doute, le Gabon est quasi-assuré de siéger au CDH en raison du quorum de candidats aux quatre postes vacants et disponibles pour l’Afrique. L’élection de mardi concernera aussi les 4 sièges vacants de l’Asie-Pacifique, les 2 d’Europe orientale, les 3 d’Amérique latine
et des Caraïbes et, 2 autres pour l’Europe occidentale et autres États.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article