CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Photographie

L’exposition « Voyeur » jusqu’au 8 juillet à l’Institut français du Gabon

L’exposition « Voyeur » jusqu’au 8 juillet à l’Institut français du Gabon
L’exposition « Voyeur » jusqu’au 8 juillet à l’Institut français du Gabon © 2021 D.R./Info241

L’institut français du Gabon (IFG) de Libreville a procédé ce vendredi à l’inauguration du vernissage de l’exposition de l’artiste photographe gabonais Ulrich Andry Dougandaga dit Orassio. L’exposition baptisée « Voyeur » est ouvert au public du 5 juin au 8 juillet 2021.

Moov Africa

Comme l’a expliqué vendredi la directrice déléguée de l’IFG, Edwige Sauzon Bouit dans son mot de bienvenue, « Voyeur » est un titre qui peut nous interpeller et il suffit d’observer les images que propose l’artiste Orassio pour comprendre toute la portée de ce titre. Orassio a durant plusieurs années parcouru les rues de sa ville natale Port-Gentil (Ogooué-Maritime) et plus tard Libreville où il vit actuellement. Il scrute les passants. Il observe les scènes de rues.

La visite de l’exposition

« Cette exposition est perçue comme un parcours à travers la cité qui nous donne à voir des moments d’émotions mais également des moment nostalgiques et parfois une fin d’espoir à chacune de ces photographies », a indiqué la directrice déléguée de l’IFG qui a donné un avant-goût aux futurs visiteurs.

« Je suis parti de chanteur, puis graphiste pour enfin vivre de la photographie. À travers ces photos, je peux vous offrir une pose. Une pose pour prendre le temps d’observer. Une pose pour prendre le temps de réfléchir. Une pose pour prendre le temps de rêver et surtout une pose parce que tout va très vite. La photographie c’est ça ! C’est prendre le temps d’une pose », a déclaré l’artiste Ulrich Andry Dougandaga.

Les mots du photographe digne d’une poésie. C’est sur une note de remerciement que l’artiste a clôturé son discours plein d’émotions. S’en est suivie la visite guidée de l’exposition par le photographe. Durant un mois, l’IFG va être habité de ces 37 œuvres photographiques toutes en noir et blanc.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article